Hausse de la TVA : Quels sont les FAI qui profitent ?

Le journal La Tribune a réalisé un petit comparatif des différentes hausses de tarif suite à l’augmentation de la TVA sur les offres triple play. Il en ressort que SFR et Orange appliquent une hausse de tarif sur la quasi totalité de leurs forfaits Internet et mobile. Cette augmentation correspond à la hausse de la TVA sur les forfaits les moins chers, mais n’a pas été totalement répercutée pour les forfaits les plus chers. Bouygues Télécom a décidé de son coté de n’augmenter que ses forfaits ADSL et non ses forfaits mobile.

 
Chez Free, la hausse de la TVA a été intégrée dans une nouvelle option TV à 1,99 €. Les freenautes qui choisiront de ne plus bénéficier des chaînes de Freebox TV (par ADSL, par la TNT et par Freebox Replay), ne supporteront donc pas cette hausse de la TVA. Dans ce cas là, Free supportera l’intégralité de la hausse de la TVA, soit 1,77 €. Cependant, il ne payera plus les taxes audiovisuelles, soit une économie de 1,35€.
 
Si le freenaute choisit de garder le service de télévision et donc de s’acquitter des 1,99 € supplémentaires, l’addition devient alors favorable à Free. Selon les calculs de La Tribune, dans ce cas de figure, Free empocherait 1,30 €
 
Numéricâble est clairement l’opérateur qui abuse le plus de la hausse de la TVA. Non seulement la hausse de ses tarifs sera supérieure au cout réel de l’augmentation de la TVA ( + 3 € pour 70% des abonnés), mais surtout, la plupart de ses forfaits ne sont pas impactés par la hausse de la TVA. L’opérateur commercialise en effet séparément la télévision et les autres services. La Tribune indique par ailleurs qu’une disposition du budget 2011 permet également à Numéricâble de payer encore moins de TVA avec le régime actuel qu’avec le précédent.