Comment Free pourrait limiter la hausse de la TVA pour les abonnés

Comment Free pourrait limiter la hausse de la TVA pour les abonnés
Ainsi que l’avait annoncé Xavier Niel à Univers Freebox, Free a trouvé une solution pour que la hausse de la TVA sur les offre triple play soit moins impactante pour ses abonnés. Mais comment va-t-il s’y prendre ?
 
Tout d’abord, comme l’ont fait remarquer certains lecteurs, le fait de proposer le dégroupage total en option (5,99 euros) et de ne pas l’ajouter dans le forfait (comme c’est le cas chez SFR avec son offre à 34,90 euros), permet d’exempter l’operateur de payer la contribution au COSIP sur une partie de cette somme.
 
Mais Free devrait aller plus loin. Selon une de nos sources, l’opérateur pourrait modifier la répartition des composantes de son offre triple play. Toujours selon les informations de cette source, la partie télévision ne devrait plus représenter qu’environ 30% du montant total de la facture (et environ le même pourcentage pour le téléphone d’une part et l’Internet d’autre part). Dans ces conditions, la part de la télévision baisserait de moitié (elle était jusqu’alors de 60% chez Free). La contribution au COSIP, calculée uniquement sur la partie télévision, baisserait de moitié. Selon les estimations, Free payait jusqu’alors 100 millions d’euros par an au compte de soutien de l’audiovisuel. Avec ce nouveau mode de calcul il économiserait ainsi 50 millions d’euros, qu’il déduirait donc des 2-3 euros par mois que couterait l’augmentation de la TVA.
 
Selon notre source, l’augmentation de la TVA chez Free pourrait ainsi être inférieure à 2 euros.