Débrayage à Bordeaux et à Marseille chez Free


Selon le quotidien Sud Ouest, les salariés du centre d’appel de Free de Bordeaux et de Marseille ont organisé un débrayage de deux heures hier après midi afin de revendiquer une augmentation de salaire et de meilleures conditions de travail.

 
Devant les locaux de l’opérateur de téléphonie Free, à Bordeaux, une cinquantaine de salariés ont « débrayé », à l’appel des syndicats CGT et CFDT. « Depuis le rachat d’Alice par Free en 2009, l’entreprise, qui compte 371 employés à Bordeaux, a été restructurée et le management devient de plus en plus agressif », s’est plaint Moeba Mangwele, délégué syndical CGT.

 
Interrogé par « Sud-Ouest », le directeur du site bordelais Raphaël Semo, n’a pas souhaité faire de commentaires sur cette grève. Il a simplement noté qu’il y avait « plus de salariés dans les locaux, en train de travailler, que de grévistes en train de débrayer ».

 
Le même mouvement social s’est déroulé hier à Marseille. « Si la direction ne réagit pas, nous monterons le ton », ont conclu les syndicalistes.