Numéricable raccorde le millionième foyer parisien au Très Haut Débit

Si le déploiement des offres Très Haut Débit de Free, Orange et SFR ne concernent encore que peu d’abonnés, Numéricâble annonce aujourd’hui qu’il vient de raccorder le millionième foyer parisien au Très Haut Débit par la fibre optique. Paris devient ainsi la capitale européenne de la fibre optique. Au total, 1,5 million de foyers sont aujourd’hui raccordables au Très Haut Débit en fibre optique en Ile de France par Numericable et qui bénéficient d’un débit de 100 Mbits/s.
 
Certes, la technologie utilisée, FTTLA ( fibre jusqu’au dernier amplificateur) ou FTTB est limitée par rapport au FFTH, mais elle permet un déploiement beaucoup plus rapide. Un déploiement favorisé par le fait que Numéricâble est déjà entré depuis longtemps dans les immeubles et utilise donc les derniers mètres de câble coaxial pour connecter ces logements
 
Numéricâble justifie l’utilisation du FTTB
 
« Pour déployer la fibre optique et offrir le Très Haut Débit à ses abonnés, Numéricâble a fait le choix du FTTB (Fiber To The Building) : Numéricâble déploie la fibre jusqu’au bas des immeubles et utilise son infrastructure existante en câble coaxial à l’intérieur les immeubles pour aller jusqu’aux abonnés. Ce réseau de câble coaxial supporte largement les débits amenés par la fibre optique : 100 Méga aujourd’hui et 250 Méga et plus demain. Ainsi, il n’est pas nécessaire de déployer de la fibre optique dans les parties communes.

Le raccordement au THD Numéricâble est donc rapide puisqu’il ne nécessite pas de nouvelle autorisation de syndics contrairement aux concurrents qui sont contraints de trouver au préalable un accord avec les syndics pour fixer les modalités d’intervention pour équiper l’immeuble. Et il n’est pas gênant puisqu’il n’engendre pas de travaux complémentaires, contrairement aux concurrents qui devront tirer une fibre dans chaque logement. »
 
Numéricâble rappelle que son réseau est ouvert aux autres opérateurs
 
Le réseau de Numéricâble étant ouvert, les partenaires de Numéricâble, fournisseurs d’accès internet, de télévision payante et de téléphonie fixe, à l’instar de Darty, Auchan ou Bouygues Telecom, pourront eux aussi utiliser ce réseau et offrir aux consommateurs parisiens un choix entre plusieurs offres. Il ne semble cependant pas que Free, qui développe son propre réseau Très Haut Débit, soit intéressé par un tel partenariat avec Numéricâble.