Free répond à M6

(JPEG)
Suite à l’intervention de Nicolas de Tavernost sur Europe 1, Michaël Boukobza a été interviewé. Il dément le fait que Free ai besoin de TF1 et M6 pour valoriser son offre TVoADSL, car les Freenautes ont en général déjà accès à celles-ci.
Free veut diffuser ces deux chaînes dans son offre TV basic et non pas via l’abonnement à TPS.
Enfin il rappelle que Free à le soutient du CSA dans la procédure qui oppose FREE à TF1/M6.
Freenews a repris l’intervention intégrale. Voici ce qu’on y apprend :

Polémique après l’intervention mardi sur notre antenne du président de M6 Nicolas de Tavernost. Celui ci a affirmé sur Europe 1 que l’opérateur internet Free avait refusé de diffuser l’ensemble des chaînes TPS et c’est la raison pour laquelle les abonnés à Free ne pouvaient pas recevoir TF1 et M6.

Colère des responsables de Free en écoutant Europe 1 qui nous ont appelé pour réagir.

Michaël Boukobza Bonjour ! Merci d’être en direct avec nous sur Europe 1. Vous êtes donc le directeur général de Free. Alors donc visiblement, d’après ce qu’a dit Nicolas Tavernost vous avez refusé de reprendre le bouquet TPS et c’est pour cela que vos clients seraient pénalisés ?

MB : Non c’est tout à fait inexact ! Avant tout je tiens à remercier votre auditeur Cédric qui a eu la conviction d’interpeller Nicolas de Tavernost sur ce sujet, preuve que les abonnés équipés d’une Freebox chez Free soufrent de ne pas pouvoir regarder TF1 et M6.

Tout à fait, on a eu plusieurs appels. On a passé que lui à l’antenne mais on a eu d’autres appels qui nous disaient la même chose.

MB : Ce que répond Nicolas de Tavernost est assez intéressant parce qu’il donne deux arguments. Le premier est que nous voulons nous servir de TF1 et M6 pour vendre de l’abonnement à Free. (…/…) C’est tout à fait faux puisque les chiffres de croissance de Free sur les mois et les années derrière nous ont montré qu’on savait croître grâce à l’innovation et au rapport qualité/prix de nos produits et puis surtout je vous rappelle – et ça ne gène pas Nicolas de Tavernost – que TF1 et M6 sont présents sur toutes les offres du câble – et notamment du câble numérique – et que c’est un des faire valoir importants du câble puisque dans beaucoup de villes les immeubles n’ont plus d’antenne. Vous êtes donc obligés de souscrire un abonnement au câble pour bénéficier des chaînes hertziennes, ce qui n’est pas possible avec la Freebox puisque vous avez un refus très net de TF1 et de M6 d’êtres présents sur la Freebox. En tous cas pour M6 Nicolas de Tavernost l’a reconfirmé.
Nous notre position elle est claire : le bouquet TPS, comme le bouquet CanalSat – qui est aujourd’hui déjà présent sur la Freebox – est le bienvenue à condition que les chaînes TF1 et M6 soient diffusées à l’ensemble des abonnés Freebox. Aujourd’hui sur Free, vous avez Canal+ en clair pendant les plages en clair, sur le canal 4 pour tout abonné Freebox. Si vous êtes séduit par Canal+ ou CanalSat, vous avez la possibilité en plus de souscrire aux offres de Canal+ ou au package CanalSat. Pour nous il est indispensable que l’ensemble des abonnés ait l’ensemble des chaînes hertziennes. Charge à l’abonné après – s’il le souhaite – de souscrire à un bouquet payant.

Pour être très clair en fait ce que vous dites c’est nous on est prêt à diffuser TPS à condition que TF1 et M6 soient diffusés à tout le monde.

MB : Exactement, vous avez très bien résumé la condition ! D’ailleurs il faut savoir que nous sommes actuellement en procès face aux groupes TF1 et M6 devant le Conseil de la Concurrence. Il y a une instruction qui est assez longue, qui suit son cours. Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel avait été interrogé et a rendu public un avis le 27 janvier 2004 et dans cet avis, le CSA appuie d’un certain coté nos arguments puisqu’il précise qu’il parait indispensable et je le cite “de dissocier la fourniture des chaînes gratuites TF1 et M6 de la commercialisation du bouquet TPS” et précisé également que M6 (par exemple) bénéficie d’un ressource rare – le réseau des fréquence hertziennes sur lequel émet M6 gratuitement. Donc M6 a une position indiscutable grâce à ses programmes mais grâce aussi au fait que la collectivité – c’est à dire l’état, l’ensemble des citoyens – lui fournit gratuitement des fréquences pour être présent sur tout le territoire.

Oui, puisqu’on rappelle que les chaînes de télévision en France ne paient pas les fréquence hertziennes. Elles sont mises à leur disposition gratuitement. Merci beaucoup Michaël Boukobza, pour toutes ces précisions. Je rappelle que vous êtes le directeur général de Free. Merci d’avoir été en direct ce matin avec nous !

L’intervention de Michaël Boukobza