TF1 va demander la suppression de la taxe France Télévisions

Si les fournisseurs d’accès à Internet sont taxés à hauteur 0,9% de leur chiffre d’affaire pour financer la fin de la publicité en soirée sur France Télévisions, les grandes chaines de télévision privées sont soumises à une taxe similaire assise sur leurs revenus publicitaires.
 
Mais pour Nonce Paolini, cette taxe n’est désormais plus justifiée. Il explique dans une interview accordée aux Echos que « France Télévision a diffusé avant 20 heures en 2010 plus de publicité qu’en 2008 toute la journée ! Ses recettes sont passées de 2,6 milliards d’euros à 2,8 milliards d’euros alors que celles de TF1 et de M6 ont parallèlement été ramenées de 1,7 milliards à 1,42 milliards et de 650 millions à 606 millions. »
 
Ne croyant pas au moratoire de deux ans avant la fin de la publicité en journée sur France Télévisions, le PDG de TF1 annonce qu’il va demander une suppression de la taxe France Télévisions « puisque c’est France Télévisions qui bénéficie de l’effet d’aubaine ».