Freebox Ô, une connexion optique qui tient ses promesses

Freebox Ô, une connexion optique qui tient ses promesses

Tom’s Guide consacre un dossier sur l’installation de la Freebox optique dans son appartement témoin.

 

En mai dernier, Free raccordait l’appartement "de Tom’s guide" à la fibre optique et promettait de tenir informé les propriétaires de la date d’envoi de leur freebox optique dans les dix jours. C’est finalement au bout de 3 mois qu’ils ont eu des nouvelles de l’opérateur.

 

 

Le technicien a donc sélectionné la paire de fibres optiques arrivant sur le pallier de l’immeuble, soudé correctement la fibre. La soudure reste une étape cruciale qui assure un débit et une fiabilité de la connexion. Le technicien a utilisé une "cliveuse" pour réaliser une coupe au profil parfait. Cette machine permet aussi de souder la fibre par un grand flash lumineux.

 

L’installation n’est pas encore terminée, le technicien utilise un boitier relié à chacune des prises lui permettant ainsi d’évaluer la fiabilité de chaque ligne.

Cela permet d’évaluer si la soudure est bonne ou mauvaise.

L’étape suivante consiste à effectuer quelques trous dans la cloison pour le raccordement de la box optique via le boitier contenant les deux prises. L’une est réservée à Free (fil rouge) et l’autre à un opérateur tiers (fil bleu). On ne peut installer plusieurs boitiers dans le domicile : une seule ligne est disponible par abonnement.

 

 

 

Une fois les travaux effectués, l’équipe de Tom’s guide a du attendre 3 mois pour recevoir la Freebox O.

Une fois le boitier optique connecté, ils ont rencontré de nombreux problème notamment l’absence de tonalité téléphonique.

 

Rappelons qu’il en est de même pour une freebox ADSL : pour obtenir la ligne téléphonique, il est nécessaire de redémarrer une première fois sa freebox pour obtenir la tonalité au bout de 24H.

 

L’équipe aurait aussi rencontré des difficultés pour appairer les freeplugs. Dans ce cas, il est parfois utile d’appuyer 10 secondes sur les deux boitiers pour les réinitialiser. Ils ont aussi rencontré des difficultés pour synchroniser le boitier HD et la freebox optique. Un simple redémarrage avec appuie sur les boutons avant du boitier HD a rétablit la situation.

Au final, ils ont constaté les débits faramineux de la fibre optique : "en utilisant la connexion Wi-Fi de la Freebox Optique, on approche un débit de 55 mégabits/seconde."

 

 

 En connexion filaire, les chiffres donnent 97 mégabits/seconde et permet un surf fluide mais surtout une très grande rapidité pour les divers téléchargements (50 mégabits/seconde).

 

 

Au final, l’impatience de l’équipe est oubliée : "Contrat rempli pour Free à l’arrivée qui tient pleinement sa promesse. Il nous aura toutefois fallu beaucoup de patience et de persévérance pour attendre notre Freebox optique et surtout pour l’installer. Dommage que la documentation fournie par défaut avec toutes les Freebox ne soit pas plus adaptée à cette installation un peu particulière".

 

 Source Tom’s Guide