4G : Free Mobile devra s’entendre avec ses concurrents

4G : Free Mobile devra s’entendre avec ses concurrents
L’Arcep a lancé la consultation publique pour déterminer les modalités d’attribution des fréquences pour la 4G, qui permettront d’apporter le très haut débit sur les téléphones mobile. Concrètement, 2 niveaux de fréquences seront mis en vente l’année prochaine. Le premier, dit de bande 2,6 GHz ne pose pas de problème, il y a suffisamment de place pour accueillir tous les opérateurs. Les choses sont par contre plus compliquées en ce qui concerne la bande des 800 MHz, libérée par l’extinction de la télévision analogique et destinée a couvrir plus facilement le territoire. Le problème est que le bloc de fréquence disponible est très étroit, seulement 30 MHz alors que chacun des 4 opérateurs (Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom) aurait besoin d’un bloc de 10 MHz au minimum pour permettre un bon fonctionnement du réseau. L’ARCEP indique ainsi :  « Un mécanisme de mutualisation des fréquences serait de nature à favoriser à la fois l’objectif d’équilibre des fréquences et celui de l’optimisation de l’usage du spectre."
 
Une autre solution est proposée également par l’ARCEP avec la constitution d’un « opérateur de gros » qui louerait l’espace nécessaire à chacun des opérateurs.
 
Source : La Tribune