Free et les autres FAI s’élèvent contre le blocage des sites illégaux de paris en ligne

Free et les autres FAI s’élèvent contre le blocage des sites illégaux de paris en ligne
Depuis que les paris en ligne sont ouverts à la concurrence en France, l’autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel), intervient pour faire interdire les sites de paris illégaux. C’est ainsi qu’elle a demandé au fournisseurs d’accès Internet de bloquer l’accès à certains de ces sites. Mais les FAI ne l’entendent pas de cette oreille. Free, ainsi qu’Orange, SFR, Bouygues Télécom, Auchan Télécom, Numéricâble et Darty ont plaidé leur position ce mardi devant le tribunal de grande instance de Paris suite à une un demande de l’Arjel qui leur impose de bloquer les sites Betfred, StanJames et Stryyke.
 
Dans leurs arguments, ils contestent notamment leur mise en cause par l’Arjel alors que les sites illégaux n’ont pas été assignés devant le TGI. La loi autorise cependant l’Arjel à faire appel aux FAI sans avoir préalablement à assigner l’opérateur illégal. Pour les FAI, le filtrage doit d’abord être exigé, comme le suggère la loi, auprès de l’hébergeur des sites illégaux. Ils estiment que le filtrage est difficile à mettre en œuvre et qu’il n’est pas efficace puisque les sites concernés peuvent se déplacer à tous moments sur la toile. La décision du TGI sera rendue début aout.
 
Source : La Tribune