Le gouvernement veut-il attaquer Xavier Niel au travers de Mediapart ?

C’est la question posée par Numérama. Selon le site, le gouvernement tente d’utiliser l’affaire Woerth pour discréditer Xavier Niel (actionnaire de Mediapart) et donc fragiliser son projet de reprise du Monde.
 
Les membres du gouvernement auraient déjà commencé à mettre en place leur stratégie en discréditant Mediapart en le qualifiant de "presse des années 30", "méthodes fascistes", "pas des journalistes", "médias aux relents d’extrême droite et de trotskisme mêlés", etc.
 
Aujourd’hui, c’est Fréderic Lefebvre qui entre dans l’arène en publiant un « j’accuse » dans France soir. Le porte parole de l’UMP s’en prend directement à Xavier Niel en dénonçant "un site aux méthodes inqualifiables financé par un riche homme d’affaires". 
 
Et Numérama d’imaginer la suite de cette affaire : « Parions que dans les prochaines heures ou les prochains jours, Xavier Niel sera de plus en plus au coeur des critiques formulées contre Mediapart, même s’il n’en est qu’un actionnaire parmi d’autres. »