Free fait enfin un geste pour une Freenaute victime de la tempète Xynthia

Free fait enfin un geste pour une Freenaute victime de la tempète Xynthia
Le journal Sud Ouest relatait hier la mésaventure d’une freenaute victime de la tempête Xynthia. Céline Brusselle, l’abonnée en question, avait vu sa maison noyée par les eaux. Sa Freebox avait elle aussi bu la tasse et étant inutilisable, la freenaute l’avait jetée à la déchetterie. Elle avait ensuite résilié son abonnement Free mais, 2 mois plus tard, se voyait réclamer 400 euros par Free pour non restitution du matériel.
 
Certes, cela est prévu aux conditions générales de vente, mais dans le cas présent, l’abonnée se trouvait dans un cas exceptionnel et avait autre chose à penser que de vérifier les CGV. Et, 2 mois après, l’expert de l’assurance était déjà passé et elle ne pouvait plus se faire rembourser sa Freebox. Elle avait ainsi demandé à Free de faire une exception et de ne pas lui facturer cette Freebox. Mais, coup de téléphone après coup de téléphone, elle se retrouvait perpétuellement face à un mur.
 
Suite au récit de cette mésaventure dans Sud Ouest, Free a enfin réagi. L’opérateur ne lui réclamera pas les 400 euros pour non restitution du matériel. Il précise également  « En fait, nous laissons un délai aux abonnés pour restituer le matériel comme ils sont censés le faire, explique-t-on chez Free. Et nous avons agi comme d’habitude, c’est pour cela qu’il n’a été réclamé que deux mois après la résiliation. Mais, en l’occurrence, nous avons commis une erreur car ce cas exceptionnel méritait un examen plus approfondi. Nous avons trouvé une solution et nous ne facturerons pas cette box à Céline Brusselle. Et comme elle souhaite se réabonner à la rentrée, nous ne lui facturons pas non plus les frais d’activation de la ligne, ils seront offerts comme dans le cadre d’un déménagement, ce qui est le cas. Nous lui avons donné un numéro vert pour régler ces formalités. »