Orange et le Nouvel Observateur vont retirer leur offre pour Le Monde

Orange et le Nouvel Observateur vont retirer leur offre pour Le Monde

 

Le groupe Orange-France Télécom et Le Nouvel Observateur vont retirer leur offre de reprise du journal Le Monde, en concurrence avec celle du trio d’hommes d’affaires Bergé-Niel-Pigasse, quel que soit le vote du Conseil de surveillance du journal, a annoncé ce jour Orange.

 

France Télécom a indiqué maintenir son offre jusqu’au conseil de surveillance du Monde, qui se tient aujourd’hui, par respect pour les administrateurs du Monde.

 

Toutefois, les deux repreneurs ont convenus de retirer leur proposition à l’issue du conseil de surveillance du journal et quelle que soit la décision qui sera prise. Un engagement pris auparavant dans le cas d’un vote défavorable de la Société des Rédacteurs du Monde a expliqué l’opérateur historique.

 

France Télécom avait fait une proposition de reprise avec le patron du Nouvel Observateur Claude Perdriel et le groupe de presse espagnol Prisa qui détient 15% du journal.

 

La Société des Rédacteurs du Monde (SRM) s’est prononcée vendredi à 90,84% en faveur de l’offre de reprise du trio d’hommes d’affaires Bergé-Niel-Pigasse, mais la décision finale incombe au Conseil de surveillance du groupe.

 

Une fois le repreneur choisi, celui-ci devra avancer 10 millions d’euros pour pallier les difficultés de trésorerie du groupe de presse et engager aussitôt des négociations exclusives sur la recapitalisation qui se conclueraient à la fin de l’été.

 

Source AFP