Les salariés du Monde votent à une large majorité pour l’offre de Xavier Niel et ses alliés

Les salariés du Monde votent à une large majorité pour l’offre de Xavier Niel et ses alliés
 
Après que le Bureau de la Société des rédacteurs du Monde se fut prononcé pour l’offre de Xavier Niel, Pierre Bergé et Matthieu Pigasse, c’est la SRM qui était appelée à voter hier en fin d’après midi. Et c’est à une large majorité qu’elle a choisi l’offre de Niel-Bergé-Pigasse, avec 90,84% des voix.
 
Dans un communiqué, Orange, allié de dernière minute au Nouvel Observateur pour la reprise du journal, a pris acte de la décision : « Orange, associé à ses partenaires des groupes Nouvel Observateur et Prisa, prend acte de la décision de la Société des rédacteurs du Monde (SRM) de rejeter son offre en choisissant l’offre concurrente, et réexaminera dès lundi, à l’issue du Conseil de Surveillance du Monde, la suite à donner à sa démarche. 

Orange réaffirme la pertinence de son projet industriel, convaincu que les éditeurs de contenus et les opérateurs de réseaux ont vocation à nouer des partenariats ouverts pour défendre leurs intérêts mutuels dans le contexte de la révolution numérique. Si le numérique est une formidable opportunité pour tous, à commencer par les médias, son avènement fragilise l’industrie des contenus par le piratage et la captation de la publicité. Le projet industriel d’Orange et de ses partenaires, grands professionnels de la presse, propose une association d’intelligences qui s’appuie sur un modèle économique durable, seule garantie de l’indépendance et de la liberté de la presse. »
 
 
C’est maintenant au tour de Conseil de surveillance du Monde, où siègent à la fois représentants du personnel et administrateurs représentants des actionnaires extérieurs, de se prononcer lundi.
 
Graphique : Les Echos