L’ARCEP publie par “erreur” des données confidentielles sur les FAI

L’ARCEP publie par “erreur” des données confidentielles sur les FAI

L’ARCEP a publié récemment son avis portant sur l’utilisation croisée des bases de clientèle. Mais alors que certaines données sont censées être confidentielles, notamment pour des raisons concurrentielles évidentes, elles sont lisibles très simplement en faisant uniquement un copier/coller du texte, ainsi que l’a révélé PCInpact
 
C’est ainsi que les données sur les recrutements bruts sont accessibles alors que les fournisseurs d’accès à Internet ne communiquent que sur les recrutements nets (nouveaux abonnés – résiliations). Les données ci-dessous concernent le 4ème trimestre 2009 :

<>
 
On constate donc qu’en termes de recrutement bruts, le classement des opérateurs est quelque peu modifié. Ainsi Orange qui ne s’était classé qu’en 3ème position avec 118 000 abonnés nets, reste toujours le FAI qui recrute le plus avec 387 000 abonnés bruts. Mais c’est également l’opérateur qui concentre le plus de résiliations avec 269 000 abonnés qui ont quitté l’opérateur.
 
De même, on constate qu’Iliad recrute plus d’abonnés bruts (213 000) que Bouygues Télécom (137 000), mais ce dernier n’ayant perdu que 7 000 abonnés, il surpasse Free et Alice en termes de recrutements nets. Les 2 marques du groupe Iliad ont en effet perdu 177 000 abonnés, dont une majorité pour la seule marque Alice. Ayant commencé plus tard, le faible nombre d’abonnés de Bouygues Télécom joue en sa faveur puisque il y a mathématiquement moins d’abonnés qui résilient.
 
Enfin, on constate le faible taux de recrutement brut de Numéricâble (50 000) et surtout de Darty (28 000). 
 
Sources et plus d’informations : PCInpact, mr.mulot sur Freezone