Free Mobile : “Un réseau très orienté Internet Mobile”

Free Mobile : “Un réseau très orienté Internet Mobile”

D’ici 2012, les premiers téléphones badgés Free Mobile s’orienteront vers l’Internet Mobile selon Marc Rouanne, le directeur de la division réseau de Nokia Siemens Networks (NSN), l’équipementier qui a remporté la majeure partie du contrat avec le quatrième opérateur mobile.

 

Interrogé par la rédaction de la Tribune, Marc Rouanne a expliqué que le réseau Free Mobile était en train de prendre tournure : "Ce sera un beau réseau, très orienté Internet mobile (…) Free Mobile arrive à un moment où les technologies ont atteint un grand degré de modernité. Très peu d’opérateurs ont la possibilité aussi de pouvoir partir de zéro pour monter un réseau mobile entièrement conçu sur la technologie IP (Internet Protocol)".

 

En s’orientant sur la technologie de l’Internet Protocol, Free devrait optimiser le transport des données comme la vidéo, la musique ou encore les mails et tout cela à moindre coût. Selon le directeur de la division réseau, la technologie mise en place permettrait une réduction très significative des coûts.

 

Intégrée dans l’antenne, le contrôleur du signal amène un autre avantage : celle de la réactivité du réseau. Le contrôleur du signal est le plus souvent placé à part au milieu de plusieurs antennes : son intégration permet, par exemple d’optimiser le téléchargement d’une page internet sur son téléphone mobile.

 

Si l’équipementier a retenu toute l’attention du directeur technique de Free Mobile (Rani Assaf), certains spécialistes pensent que ce choix d’infrastructure est risqué puisque la technologie iHSPA n’est utilisée que par NSN et qu’elle n’a jamais été déployée hors quelques démonstrations. La compatibilité des téléphones d’ancienne génération pourrait aussi être un facteur de risque. Cette dernière retenue est à pondérer : d’ici le lancement commercial, une grande partie du parc des mobiles sera renouvelée.