Quel est ton secret Free ?

Quel est ton secret Free ?

Si Free a innové techniquement en lançant entre autre le triplay en France, il est un autre domaine ou Free peut se targuer d’avoir bousculer les schémas habituels : la commercialisation de son offre. En règle général, c’est simple, quand une entreprise lance un nouveau produit (et cela ne vaut pas que pour des abonnements internet), elle l’accompagne d’une campagne de communication pour le faire connaître. Free lui n’a pas choisi cette voie puisque la première campagne de pub TV pour l’offre Freebox n’a été lancée que près d’un an après la sortie du forfait triplay alors que les publicités de 9 télécom, Wanadoo ou Tiscali inondaient déjà nos téléviseurs depuis plusieurs mois !

Pourtant, fait quasiment unique, Free qui dépense jusqu’à 10 fois moins que ses concurrents en publicité pour capter un abonné, réussi à maintenir ses parts de marché et a recruter plus que les autres FAI alternatifs. Si bien que le coût d’acquisition d’un nouvel abonné est rentabilisé en quelques mois chez Free alors qu’il faudra attendre plusieurs années avant qu’il ne le soit chez 9 télécom ou Club internet. Ce tableau reflète bien la disproportion des coûts d’acquisition par rapport au recrutement de nouveaux abonnés.

Les lignes du dessous indiquent le nombre d’abonnés recrutés en 2005 et la part de marché globale de chacun de ces FAI

Alors quel est le secret de Free qui doit faire s’arracher les cheveux aux autres FAI alternatifs ?

Il semblerait, d’après une étude de Benchmark de septembre 2005 et publiée hier par Free, que malgré les problèmes rencontrés par certains abonnés ou la gestion parfois hasardeuse des modifications tarifaires, les freenautes soient des internautes plus satisfaits que les internautes des autres FAI. Si bien que seulement 7,8% des abonnés à Free souhaitent changer de fournisseur alors qu’ils sont 46,3% chez Wanadoo à vouloir aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte. Mieux, ceux qui souhaitent changer de FAI, seraient 44,1% à choisir Free.
Les freenautes seraient donc heureux et le feraient savoir autour d’eux.

D’autres éléments entre certainement en jeu et on pourrait en citer un qui est plus sociologique. Il existe chez les abonnés à Free un fort esprit communautaire et le sentiment d’appartenir à un groupe qui vie une aventure technologique commune renforce l’attachement d’une bonne partie des abonnés à Free. Dans ces conditions, certains abonnés deviennent de véritables ambassadeurs et font la promotion auprès de leur entourage, d’un produit mais également d’un état d’esprit.

Tout cela serait donc beaucoup plus efficace que la plus onéreuse des campagnes de pub !