Free Infrastructure pas apprécié d’un président de conseil syndical

Free Infrastructure pas apprécié d’un président de conseil syndical
Comme nous vous l’annoncions, Free a commencé à déployer son réseau FTTH à Strasbourg et dans sa banlieue. A cet effet, Free Infrastructure contacte depuis plusieurs semaines les propriétaires et les syndics des immeubles. strasbourgeois.
 
Mais les choses ne se passent pas si simplement et certains syndics montrent une parfaite méconnaissance des modalités de déploiement. C’est ainsi que le président d’un conseil syndical a envoyé un courrier aux propriétaires afin de fustiger la démarche de Free.
 
 
COPROPRIETE xxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxx
67000 – STRASBOURG                  Strasbourg, le 15/04/2010

Note à l’attention de tous les Copropriétaires
Objet : raccordement de la copropriété en fibre optique.

Vous avez dû recevoir, ces jours-ci, un courrier (voir copie au verso de cette note) de la société "FREE infrastructure" relatif au raccordement de la copropriété en fibre optique. Il est "URGENT" de surtout ne prendre aucun engagement en ce sens, donc de ne rien signer ni renseigner, d’autant plus que nous aurons sûrement dans les jours et semaines à venir des propositions similaires de la part d’autres fournisseurs d’accès (FAI) comme ORANGE, SFR etc.. et que par ailleurs FREE ne jouit pas de la meilleure réputation parmi les professionnels d’internet. Ce type de raccordement relève de toutes façons d’une décision collective en AGO.

  En tout état de cause, j’ai demandé au Syndic xxx d’inscrire ce point à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale. Si entre-temps des développements de ce dossier devaient requérir des prises de décision urgentes, nous vous en tiendront informés.
    
        
                          signé :    
                          xxx xxxx
                          Président du Conseil Syndical
 
 
Ainsi que la réglementation l’exige, quel que soit l’opérateur qui fibre un immeuble, il a l’obligation de poser une fibre pour ses concurrents si ceux-ci en font la demande. Les copropriétaires n’ont donc aucun intérêt à refuser d’être fibrés et d’attendre les offres des autres opérateurs, le cadre réglementaire étant maintenant défini.
 
Sources : e-alsace, Freenews merci à The Chris