A ce stade, Stéphane Richard ne renouvellerait pas les droits du foot

A ce stade, Stéphane Richard  ne renouvellerait pas les droits du foot
Stéphane Richard, le futur Directeur Général de France Télécom avait déjà montré son scepticisme quant à la stratégie des contenus audiovisuels exclusif initiée par son prédécesseur.
 
Dans un entretien accordé à Challenges Stéphane Richard indique qu’à ce stade, il ne renouvellerait pas les droits du foot. Extrait :
 
Le groupe va-t-il poursuivre sa stratégie offensive dans les contenus ?
Un opérateur doit avoir une politique dans les contenus. Je souhaite cependant en dresser l’inventaire. Notamment à propos des exclusivités pour nos abonnés. Même si une décision récente de la Cour de cassation nous a été favorable, peut-on fonder un modèle économique sur la notion d’exclusivité, toujours contestée, et donc fragile ?

Vous remettez en cause cette diversification ?
Je n’ai pas encore de religion. Le pari d’Orange a été de se lancer dans la télévision payante. Il faut évaluer si c’est rentable. Qu’est-ce que ça nous a apporté dans l’acquisition et la rétention de nos clients ? Nous avons un rendez-vous : l’appel d’offres sur les droits du foot en 2012 ; je trancherai avant. En tout cas, compte tenu de notre expérience, si je devais prendre la décision demain de renouveler les droits du foot pour 203 millions d’euros par an, je ne le ferais pas.
 
Ces propos ne vont certainement pas faire plaisir à la LFP, qui perdrait ainsi le seul concurrent à Canal+ ou verrait baisser le montant des enchères. Ce serait par contre une très bonne nouvelle pour les abonnés des opérateurs alternatifs puisque l’intégralité de la Ligue 1 pourrait être accessible à tous si Canal+ emportait tous les lots.