Le grand emprunt devrait booster le fibrage de la France

Le grand emprunt devrait booster le fibrage de la France

Si pour le moment seules les personnes habitant dans les grandes agglomérations (zones denses) peuvent espérer bénéficier de la fibre à court ou moyen terme, le grand emprunt devrait faire évoluer les choses. Ainsi que le rapporte Reuters, sur les 4 milliards d’euros qui devraient être alloués au numérique, la majorité, soit 2 à 3 milliards, devrait aller au déploiement de la fibre dans les zones moins denses, au travers de subventions accordées aux opérateurs privés et aux collectivités territoriales.

"L’enjeu est réel. Si, avec le grand emprunt, le gouvernement pose un cadre précis et définit des modalités claires, cela peut donner un coup d’accélérateur aux investissements dans les zones moins denses", a dit à Reuters Jérémie Magnine, directeur général de l’innovation et du marketing chez SFR. "Rien qu’avec un milliard d’euros de l’Etat, les opérateurs privés pourraient être incités à couvrir plus de quatre millions de Foyers (en zones moins denses). L’effet de levier est réel", a-t-il ajouté

Selon des estimations, il faudrait au total environ 30 milliards d’euros pour fibrer la totalité de la France.