L’UFC dénonce les tarifs excessifs de l’Internet mobile

9 euros le mégaoctet ? C’est le tarif chez Orange lorsqu’un abonné utilise l’Internet mobile dans un autre pays européen, ainsi que le dénonce aujourd’hui l’UFC Que Choisir dans un communiqué. Ce n’est guère mieux chez ses concurrents puisque SFR facture ce même Mo 7 euros et Bouygues 5 euros. « Or, ce mégabit, grâce à l’encadrement européen des prix de gros, leur coûte au maximum 1 euro » précise l’association. Les prix de gros ont en effet été régulés au niveau européen.

« Le 11 août 2009, l’association de consommateurs espagnole FACUA a écrit à Viviane Reding, commissaire européen en charge des télécoms, pour lui demander d’étendre l’encadrement des prix de détails pratiqués pour les appels et SMS mobiles aux données (accès à internet). En effet, cette dernière s’est aperçue que bien que cela coûte aux opérateurs au maximum 1 euro, ils facturaient aux consommateurs espagnols jusqu’à 11,60 euros. Ces prix sont d’autant plus choquants que certains opérateurs étrangers pratiquent des prix bien plus faibles, comme T-mobile en Angleterre qui facture 1,79 euro le mégabit ou "3" en Italie qui pratique un tarif de 2,10 euros par Mo. » explique l’UFC dans son communiqué.