Iliad : Résultats du 1er semestre 2009

Iliad : Résultats du 1er semestre 2009
Iliad, maison mère de Free et Alice, a rendu public les résultats du 1er trimestre 2009. Lors de ce premier semestre. Le chiffre d’affaires du groupe s’élève à 968,8 millions d’euros (en progression de plus de 40% par rapport au 30 juin 2008).
 
La publication des résultats du premier semestre 2009 a atténué les craintes de Down Jones Newswires (à cette heure, le titre Iliad grimpe de 4,6% ndlr). En effet, trois analystes avaient tablé sur une baisse de la solidité financière d’Iliad. Au contraire, le premier semestre 2009 souligne la solidité financière d’Iliad qui a réussi à améliorer sa rentabilité et sa génération de cash flows (+ de 178 millions d’euros) dans un contexte de forte croissance et d’intégration d’Alice.
 
Les points marquants du premier semestre 2009 sont :
  • Une forte progression des indicateurs opérationnels et financiers du Groupe sur son périmètre historique (hors acquisition d’Alice) :
  • Croissance organique soutenue de 14%, en raison de la progression de la base d’abonnés Free et de l’utilisation croissante des services à valeur ajoutée
  • Forte progression des indicateurs de rentabilité, grâce à l’amélioration du taux de dégroupage et à l’évolution contrôlée des principaux postes de charge. La marge d’EBITDA atteint un niveau record à 38,4% et le résultat opérationnel est en hausse de +57%
  • Très forte génération de trésorerie de l’activité ADSL à 178 millions d’euros sur les six premiers mois de l’exercice 2009, soit un doublement par rapport à la même période en 2008
  • Un retour à l’équilibre d’Alice : Les mesures prises par Iliad pour intégrer Alice ont permis au FAI de dépasser l’objectif de retour à l’équilibre, initialement fixé, en affichant pour la première fois une contribution de 5,5 millions d’euros à l’EBITDA du Groupe sur le 1er semestre 2009
  • Recrutement de 455.000 abonnés (nets de résiliations). Soit près d’un nouvel abonné sur quatre, et l’intégration des 782 000 abonnés Alice.
Au cours du premier semestre 2009, le Groupe affiche une marge record à 38,4%, contre 37,1% pour la même période en 2008. Cette amélioration s’explique par :
  • L’impact positif de l’augmentation du taux de dégroupage (87,2% au 30 juin 2009) ;
  • La croissance des services à valeur ajoutée,
  • La baisse des coûts opérationnels (dégroupage total)
  • L’absorption de la base de coûts fixes par une activité en forte croissance.
Le résultat opérationnel augmente de 57% entre les premiers semestres 2008 et 2009 pour atteindre 200,5 millions d’euros au 30 juin 2009, en raison :
  • De la stabilité du coût des Freebox à 180 euros sur la période, malgré la généralisation de la technologie CPL et du Wifi 802.11n,
  • De l’allongement de la période d’amortissement de trois à quatre ans des frais d’accès, des modems et des frais liés.
  • La marge opérationnelle gagne ainsi 7 points entre le premier semestre 2008 et le premier semestre 2009, pour s’établir à 25,5% au 30 juin 2009.
La contribution d’Alice au résultat opérationnel du Groupe a été négative de 66,6 millions d’euros (sur les six premiers mois de l’exercice). Le résultat net consolidé du Groupe Iliad s’établit à 72 millions d’euros au 30 juin 2009 malgré l’impact Alice (En excluant Alice, les résultats s’élèvent à 161 Millions d’euros). Les bénéfices nets sont en baisse de 13,1%, même s’ils restent supérieurs aux attentes des analystes qui prévoyaient une baisse de 18%.
 
Les objectifs du groupe Iliad en 2009 :
  • 5 millions d’abonnés haut débit en 2011.
  • Un taux de dégroupage pour le Groupe (Free et Alice) de 82% à fin 2009.
  • Un Free Cash Flow ADSL supérieur à 300 millions d’euros en 2009 (hors Alice) et de plus de 1 milliard d’euros sur la période 2009-2011 (y compris Alice).
  • Générer un EBITDA incrémental de 90 millions d’euros (en base annuelle) dès le second semestre 2010 sur Alice.
  • Une très forte augmentation du résultat net en 2009.
Notons que dans le cadre du déploiement de son réseau FTTH, le Groupe confirme ses objectifs : d’avoir couvert horizontalement 70% de Paris au cours du deuxième semestre 2009, de couvrir horizontalement 4 millions de foyers à fin 2012.
 

EBITDA ou ROAA : Résultat opérationnel courant avant amortissement des immobilisations et des avantages de personnel (correspondant aux charges de rémunérations non monétaires liées aux stocks options des salariés).