Freezone S'inscrire

Le 4éme opérateur 3G va-il-créer des emplois ?

Si le 4ème opérateur 3G permettra d’insuffler enfin un peu de concurrence dans le secteur de la téléphonie mobile, il permettra également de faire rentrer 240 millions d’euros dans les caisses de l’Etat, sans compter la redevance annuelle.
Mais reste une interrogation sur la création d’emplois. Suite à la parution au Journal Officiel de l’appel d’offre, les syndicats CFE-CGC et Unsa se sont immédiatement inquiétés du fait qu’il ne comportait pas de clause liée à la création d’emplois, ainsi que le rapporte l’AFP «"C’est avec stupéfaction que la CFE-CGC et l’Unsa constatent que l’appel d’offres ne contient aucune obligation en matière d’emploi", notent les syndicats dans un communiqué, affirmant que "la plupart des centres téléphoniques d’assistances techniques sont sous-traités à l’étranger (et hors d’Europe), sous prétexte de réduction des coûts".

Si les craintes sur l’emploi en France peuvent être justifiées, l’exploitation d’un réseau 3G créera obligatoirement des emplois dans notre pays. Au delà des centres d’appels, les emplois liés au déploiement du réseau ainsi qu’à son entretien ne pourront pas être délocalisés. Quelle que soit la politique du candidat qui sera choisi, ce seront donc des milliers d’emplois qui seront créés en France (directement ou par des sous traitants).

Pour comparaison, Bouygues Télécom, le plus petit des opérateurs mobile actuels, a créé 8 000 emplois en 13 ans. Cependant, selon Martin Bouygues, une guerre des prix dans le mobile pourrait entrainer de 10 000 à 30 000 suppressions d’emplois.
 
Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (75)
Afficher les 69 premiers commentaires...
Posté le 04 août 2009 à 09h33
<quote>des personnes qui sont contre l'urssaf (système de répartition des richesses)</quote> Les simples d'esprit peuvent y voir un "système de répartition des richesses". Les lucides y verront un système de rémunération des oisifs basé sur l'exploitation des travailleurs.
Posté le 04 août 2009 à 12h23
sur l'exploitation des travailleurs {{et de leurs patrons}}, artisans commerçants, ... ;-)
Posté le 04 août 2009 à 19h17
Xavier Niel évoquait dans un article du journal capital de septembre 2008 l'évolution des effectifs d'iliad. "Le management n'occupe que 15 personnes. En dehors de la hot line, nous sommes 120. Comme il y a cinq ans, et j'espère comme dans cinq ans. Si nous faisons du mobile, il faudra 30 personnes de plus, mais le modèle restera le même : des équipes très responsables pour créer un produit." Cela ne fait pas beaucoup de recrutements en perspective...
Posté le 04 août 2009 à 20h22
<quote>sur l'exploitation des travailleurs et de leurs patrons, artisans commerçants</quote> On peut être patron, artisan ou commerçant *et* travailleur.
Posté le 05 août 2009 à 00h05
<quote>Les simples d'esprit peuvent y voir un "système de répartition des richesses". Les lucides y verront un système de rémunération des oisifs basé sur l'exploitation des travailleurs.</quote> c'est pourtant ca dénomination dans le texte de loi, LE simple d'esprit c'est celui qui ne voit pas plus loin que sont porte monnaie, sans même comprendre ce qu'il gagne de l'autre cotés dire que tu as appris a cotés et lire grâce à de l'argent public dire que tu utilises internet qui émane à 99% d'argent public d'association qui mondial de GIP de regroupement d'intérêt public. tu es le mec sans nom qu'un simple CRETIN avec sa CRETINBOX !
Posté le 27 août 2009 à 01h46

Bonsoir,

je n'ai pas compris tous les commentaires. Une seule remarque : si on élargit une concession de service public, dans le cas celle des ondes radio-électriques qui sont propriété d'état comme l'est le sous-sol minier, notre syndicat demande, exige que l'attibution qu'une nouvelle concesssion de service public sur le territoire national, ne détruise pas de l'emploi en France.

Pourquoi ? Parce que les éventuels gains des consommateurs/utilisateurs se retourneront contre eux : les "consommateurs/utilisateurs" sont majoritairement des salariés. Et si l'on délocalise massivement l'emploi, les salariés n'auront plus de boulot et les consommateurs/utilisateurs/clients, par ailleurs salariés au chomâge n'auront plus les moyens d'accéder aux services proposés.

 Pierre Morville DSC France Télécom CFE-CGC/UNSA pierremorville@yahoo.fr

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

DANS VOS REGIONS
Abonnés Free, quel est votre usage de la téléphonie fixe ?