La loi contre la fracture numérique adoptée au Sénat

La loi contre la fracture numérique adoptée au Sénat

Le Senat a adopté cette nuit la proposition de lui du sénateur UMP, Xavier PINTAT, visant à réduire la fracture numérique en impliquant les collectivités locales et l’Etat. Un texte soutenu également par Nathalie Koscusko-Morizet, secrétaire d’Etat à l’économie numérique

Le texte prévoit "l’élaboration de schémas locaux d’aménagement numérique et la mise en place d’un fonds de péréquation soutenant le développement de la fibre optique, vecteur de très haut débit encore marginalement déployé, dans les zones rurales les plus isolées".

"Nous devons tout faire pour permettre à l’ensemble de nos territoires de bénéficier du très haut débit dans un délai raisonnable. Comme l’électricité, il fera bientôt figure de service vital, rendant insupportable toute fracture territoriale" a expliqué M. Pintat.
Il a affirmé qu’"on ne compte aujourd’hui pour 18 millions d’abonnés au haut débit que 180.000 abonnés au très haut débit" et seulement dans les zones urbaines.

Le texte devrait passer devant à l’Assemblée Nationale à l’automne

Source : AFP