Débat autour de la Déclaration des Droits Fondamentaux Numériques

Débat autour de la Déclaration des Droits Fondamentaux Numériques

 

-  Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de1789 ;

-  Déclaration universelle de 1948

-  Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme ;

-  Charte des droit fondamentaux de l’Union européenne.

 

Hervé Morin et la Déclaration des Droits Fondamentaux Numériques :

 

Article 1er : Réseau Internet 

 

Toute personne a le droit d’accéder et d’utiliser librement le réseau Internet, neutre et ouvert, sous réserve de ne pas porter atteinte à l’ordre public et aux droits d’autrui. 

 

Article 2 : Vie privée numérique 

 

Toute personne a droit au respect de sa vie privée numérique et au secret de ses échanges numériques. Les systèmes d’information personnels sont assimilés au domicile privé.

 

Article 3 : Dignité numérique

 

La dignité numérique est un droit fondamental. 

 

Article 4 : Propriété numérique

 

Toute personne est propriétaire des informations numériques la concernant, dans le respect des droits et libertés d’autrui. L’usage de ces informations est défini par la personne concernée. 

 

Article 5 : Transparence numérique

 

Toute personne a le droit d’être informée de l’existence des informations numériques la concernant.

 

Article 6 : Anonymat numérique

 

Le droit à l’anonymat numérique gratuit est reconnu à toute personne, sous réserve de ne pas porter atteinte à l’ordre public et aux droits et libertés d’autrui.

 

Article 7 : Droit à l’oubli

 

Toute personne a le droit de retrait des informations dont elle est propriétaire ou la concernant, sous réserve de ne pas porter un préjudice grave aux personnes physiques ou morales détenant lesdites informations et de ne pas nuire au devoir d’information générale et de réalité historique.

 

Article 8 : Identité numérique

 

Toute personne a droit à une identité numérique.


Vous pouvez retrouver l’intégralité de ce texte et le commenter sur le site droits-numeriques.org.