L’ARCEP ne souhaite pas voir baisser le prix du dégroupage

L’ARCEP ne souhaite pas voir baisser le prix du dégroupage

Les Echos révèlent ce matin les conclusions de l’ARCEP quant aux prix de gros pratiqués par France Télécom pour la location de son réseau aux FAI alternatifs comme Free ou SFR. Le régulateur a ainsi estimé que les tarifs de France télécom ne devaient pas varier à court terme.
Concrètement, France Télécom facture aux FAI alternatifs 9€ par mois et pour chaque abonné dégroupé. Un tarif qui n’est pas orienté vers les coûts selon l’Aforst (qui regroupe les FAI alternatifs), qui les estime entre 6 et 7 euros. La réglementation prévoit en effet que France Télécom ne doit pas faire de bénéfices quand il loue son réseau aux alternatif. Selon ces derniers, ce seraient ainsi 600 millions d’euros de bénéfices que France Télécom a engrangé rien que sur l’année 2007.
SFR affirmait d’ailleurs récemment que chacun de ses abonnés rapportait plus à France Telecom qu’à lui-même (hors taxes)

L’ARCEP, qui avait pourtant déclaré que la baisse du coût du dégroupage était une de ses priorités de l’année 2009, apporte donc son soutien à France Télécom dans ce dossier. On notera que le président de l’Autorité de Régulation des Télécoms a depuis changé, ce qui peut expliquer ce revirement de situation.

Rien n’est cependant gagné pour France Télécom puisque SFR et Free ont porté plainte devant Bruxelles afin de faire appliquer la réglementation en matière de dégroupage