Hadopi : Le salarié licencié de TF1 s’explique

Hadopi : Le salarié licencié de TF1 s’explique

L’homme, par qui la polémique est arrivée, le premier souffre-douleur d’Hadopi (alors qu’il n’a pas été flashé en téléchargement illégal), était sur le plateau de l’émission "Comme un vendredi". Jérôme Bourreau-Guggenheim, ex-responsable du pôle innovation web de TF1, s’est expliqué au sujet de son licenciement, suite à l’envoi d’un email anti-Hadopi à son député, Françoise De Panafieu.

 

 

Finalement, aujourd’hui, celui qui commet le préjudice (Le directeur adjoint au Ministère de la Culture et de la Communication) est relevé de ses fonctions pendant 1 mois, et le souffre-douleur est licencié… Un vrai cauchemar dans une société qui rêve d’entendre les vérités que la chaîne et le ministère de la Culture tentent d’enterrer…

 

Notons que le chanteur Bernard Lavilliers juge que la loi Hadopi est inadaptée. "une loi mal foutue (…) qui va profiter aux multinationales, mais pas aux artistes". En toute état de cause, il n’a pas peur de perdre son emploi 😉

 

Toute l’actualité autour de cette affaire controversée :

NB : Les vrais victimes d’Hadopi seront les internautes… (10 000 avertissements par jour… 1000 suspensions d’accès à internet par jour… selon la Ministre de la Culture).