Pour Christine Albanel, l’amendement 46 ne remet pas en cause l’Hadopi

Pour Christine Albanel, l’amendement 46 ne remet pas en cause l’Hadopi

<>

Elle souligne « que celui-ci ne remet en aucune façon en cause le projet de loi Création et Internet. L’amendement 46 se borne en effet à poser le principe selon lequel toute atteinte aux " droits et libertés fondamentaux " des internautes ne peut intervenir que sur le fondement d’une décision des autorités judiciaires. Or, l’accès à Internet à son domicile ne s’est vu reconnaître le statut de " liberté fondamentale " à l’égal, par exemple, de la liberté de croyance, de la légalité des peines ou du droit de propriété, dans aucun pays du monde. »