En plus de pourrir les boites mail, les spams pourrissent la planète

Une étude de la société McAffe, reprise par l’AFP, fait état de la pollution engendrée par les 62 milliards de spams envoyés en 2008 dans le monde :

"le spam consomme annuellement 33 milliards de kilowatt-heures (KWh)" au fil des cinq étapes de sa vie : création, envoi, réception, stockage et consultation.

Cela équivaut à l’électricité consommée par 2,4 millions de foyers américains, avec des émissions de gaz à effet de serre équivalentes à celles produites par 3,1 millions de voitures, souligne McAfee.

Le tri, l’affichage et la suppression de ces messages par les internautes, ainsi que la recherche de mails "légitimes" interceptés par erreur par les filtres, représentent près de 80% de la consommation d’énergie liée au spam. Le filtrage effectué en amont par les fabricants d’anti-virus compte lui pour 16%.

Source : AFP