Vivendi : « France Télécom devra se séparer de son réseau »

France Télécom devrait être contraint de se séparer de son réseau de lignes téléphoniques en raison de sa position dominante malsaine sur le marché français, estime le président du directoire de Vivendi Jean-Bernard Lévy.

A court terme, France Télécom pourrait notamment être forcé de réduire les charges qu’il impose aux autres opérateurs de téléphonie, explique dans un entretien au Financial Times le dirigeant de Vivendi, propriétaire de SFR, un des principaux concurrents de France Télécom.

Mais il juge qu’à long terme, une "séparation totale" entre l’opérateur et le réseau est inéluctable parce que le marché français du téléphone fixe ne fonctionne pas correctement.

Lire l’intégralité de l’article de Reuters/Nouvel Observateur