Un tsunami économique va s’abattre sur le marché du mobile

Un tsunami économique va s’abattre sur le marché du mobile
<>

[…] In fine, Exane BNP Paribas estime que Free pourrait gagner 10 % de part de marché d’ici à 2015 et Oddo « de 5 à 10 % du marché ». La plupart des analystes financiers considèrent que c’est pour Bouygues que le danger est le plus grand. L’activité mobile représente en effet plus de 40 % de la valeur totale du groupe.

Iliad, la maison mère de Free […] dispose déjà d’une marque forte, d’une présence commerciale, d’un réseau fixe, d’un service clients, d’un système de facturation et surtout de plus de 4 millions d’abonnés Internet à qui il espère bien vendre du mobile. De plus, « chaque année en France, plus de 12 millions de clients changent d’opérateur, ce qui représente une réelle opportunité pour Iliad », poursuit Exane BNP Paribas. […]

Par ailleurs, le mobile est un nouveau dossier lourd pour Iliad, qui doit déjà gérer l’intégration d’Alice et le déploiement de la fibre optique. « Ce qui réduit la visibilité sur les perspectives des 2 ou 3 prochaines années », reconnaît Oddo. Reste enfin la question du financement. […] Oddo juge que Free « a des ressources financières suffisantes pour se lancer dans la 3G sans nouvel emprunt bancaire dans les douze mois à venir ».

Source : LesEchos