Le trafic IPV6 d’Amen provient à 70% de Freenautes

AMEN, l’un des premiers fournisseurs européens de services et d’hébergement sur Internet, annonce la disponibilité de sa plateforme d’hébergement statique et de sa plateforme d’hébergement de serveurs dédiés, via le protocole Internet IPv6.

Plus de dix ans après sa création, le protocole Internet IPv6, successeur d’IPv4, ne s’est pas encore imposé comme le protocole Internet par défaut. Face à la menace d’une pénurie imminente d’adresses disponibles en IPv4 (il ne resterait qu’un milliard d’adresses à attribuer qui devrait être atteint à l’horizon 2010), de nombreuses questions se posent encore quant à l’appréciation du caractère d’urgence du passage à l’IPv6 et aux usages qu’il rendra possibles.
De par ses nombreuses caractéristiques (abondance d’adresses publiques, intégration de mécanismes pour la sécurité, auto-configuration des hôtes, mobilité d’un réseau à l’autre, possibilités d’extension…), l’IPv6 permettra de générer un très grand nombre d’applications innovantes, professionnelles et grand public.

Dans ce contexte de transition vers le protocole Internet de demain, la France compte parmi les pays les plus avancés dans le déploiement de connexions IPv6 au monde avec un taux de pénétration de 0,65%, dont 95% sont natifs sous l’extension « .fr »

Depuis le 10 octobre dernier, les 200 000 noms de domaine des clients AMEN, sont accessibles via le protocole Internet IPv6. « D’après les statistiques effectuées par nos services, l’évolution de notre plateforme d’hébergement statique sur IPv6 a généré 1% du trafic, ce qui est très conséquent ! Les mêmes statistiques ont révélé que 70% du trafic généré proviennent de nos clients Freenautes, ce qui n’est pas étonnant puisque Free est l’un des premiers opérateurs à avoir proposé l’IPv6 à ses abonnés. » conclut Blaise Thauvin.