Taxe télécoms: les freenautes finalement moins touchés

Si le début de cette année 2009 voit la fin de la publicité sur France télévisions à partir de 20h00, elle voit également une nouvelle taxe sur les opérateurs télécom pour financer cette réforme. Cette taxe de 0,9% sur le chiffre d’affaires devait représenter environ 14 millions* d’euros pour Free, qui menace depuis des mois de la répercuter sur la facture de l’abonné.

Comme le rapporte la Tribune, la stratégie de Free aurait en partie réussi puisque le gouvernement, qui a suivi l’avis de l’ARCEP, a exclu de cette taxe le chiffre d’affaires réalisé dans l’audiovisuel. Or c’est chez Free que ce chiffre d’affaires est proportionnellement le plus important. Non seulement Free est l’opérateur ayant le plus grand nombre de foyers bénéficiant de son service TV, mais ce dernier représente plus de 60% de la facture de l’abonné. Ce pourcentage est basé sur la consommation de débit de chacune des composantes du triplay. C’est ainsi plus de la moitié de la facture des freenautes qui ne sera pas soumise à cette taxe.

Vers la location de la Freebox ?

Sur conseil de l’ARCEP, le gouvernement a également exclu de cette taxe, le chiffre d’affaires lié à la location ou vente d’équipements télécom. Pour les freenautes cela ne change rien puisque la Freebox est prêtée. Mais connaissant la propension de Free a user d’astuces pour diminuer les coûts, il pourrait choisir d’allouer une part de la facture à la location de la Freebox, sans toucher au 29,99€ mensuels. Toutefois cela poserait d’autres problèmes « légaux » , en particulier ceux liés à l’utilisation des logiciels embarqués dans la Freebox

Quoi qu’il en soit, même si Free répercutait cette taxe, elle ne devrait finalement pas dépasser 20 centimes par mois pour chaque abonné.

* Base Chiffre d’affaires 2007, hors Alice