Free quitte la fédération française des télécoms

Free quitte la fédération française des télécoms

Selon des informations de la Lettre A, Iliad, la maison mère de Free et d’Alice, a fait savoir à la Fédération Française des Télécoms qu’il ne souhaitait pas renouveler son adhésion à compter du 1er janvier 2009. La FFT, dont Iliad était pourtant l’un des membres fondateurs, a pour but de défendre les intérêts des entreprises du secteur. Elle a en particulier combattu ces derniers mois la taxe télécom pour financer l’audiovisuel public.

Le retrait d’Iliad de la FFT est la conséquence des attaques subies par l’opérateur dans le dossier de la 4 eme licence 3G ainsi que des difficultés rencontrées pour finaliser un accord sur le déploiement de la fibre. Free estime en effet que l’accord signé entre Orange, SFR et Numéricâble ne permettra pas de proposer une réelle offre concurrentielle. C’est pourquoi il n’a pas rejoint cet accord. Avec, ce retrait, Iliad souhaite ainsi "ne plus être associé à des concurrents qui lui mènent la vie dure"

Pour autant, selon des dirigeants du secteur des Télécoms, Iliad aurait demandé à pouvoir continuer à assister à certaines réunions et comités de suivi de la FFT même si il n’en fait plus partie.