FTTH : “la législation n’avance pas assez vite”

Nous vous en parlions il y a quelques jours, retrouvez l’intégralité du débat autour du déploiement de la fibre optique qui s’est déroulé ce 1 décembre entre Le Monde et Philippe Gallion, enseignant-chercheur à TELECOM ParisTech.
 
L´investissement en fibre optique permettra t-il aux compétiteurs d’offrir des connections alternatives comme avec le dégroupage actuel ? Ou utilisera-t-on la fibre optique pour recréer un second monopole ?

Philippe Gallion : Je crois que la législation prévoit une modalité de partage entre les opérateurs. Actuellement, je pense que la législation est prête pour le partage des conduits horizontaux (jusqu’à l’immeuble). On attend le cadre juridique pour les conduits verticaux (jusqu’à l’appartement). Chaque opérateur ne va pas câbler un immeuble : le premier opérateur entrant dans un immeuble aura l’obligation de partager son infrastructure avec les autres opérateurs concurrents.

Le secrétaire d’Etat à la prospective a-t-il tenu son rang dans ce débat ?

Philippe Gallion : Les choses avancent très lentement. il y a des aspects juridiques, économiques. Il faut laisser le temps au temps. A mon avis, la législation n’avance pas assez vite.

Retrouvez l’intégralité du débat sur Le Monde