FTTH : Free, SFR, Orange et le Gouvernement

FTTH : Free, SFR, Orange et le Gouvernement

<>

Pour Free, l’idée de déployer une fibre partagée (jusqu’à 64) par plusieurs abonnés n’est pas envisageable, à l’instar d’Orange et SFR qui ont d’ores et déjà opté pour ce type de déploiement (GPON : Gigabit Passive Optical Network). Le trublion de l’internet déploie un réseau FTTH P2P (Fiber to The Home) avec une fibre optique par abonné.

Malheureusement, les 3 grands opérateurs restent sur leur position au détriment d’abonnés qui (s’im)patientent. Ces négociations sans fin bloquent l’avancement de la Fibre optique en France. Free souhaite investir dans l’avenir. Selon le trublion, Orange et SFR veulent "reverrouiller le marché". Pour Orange et SFR, le GPON est la meilleure solution pour déployer rapidement et pour moins cher (mais devront revoir leur déploiement dans plusieurs années).

"France Fibre" : Forcing du gouvernement ?

En attendant, selon Les Echos, "l’idée proposée par des collectivités locales à Bercy serait de créer "France Fibre" ; une entité indépendante qui finance la desserte en fibre optique des immeubles. Cette entité devrait regrouper deux opérateurs minimum et la Caisse des Dépôts et Consignations. Celle-ci a débloqué une enveloppe de 300 millions d’euros pour aider les collectivités locales à investir dans le très haut débit et détiendrait une minorité de blocage" .

Quels seront les deux opérateurs minimum "favorisés"…