Free et ses rivaux invités à voir si l’herbe est moins verte ailleurs

Free et ses rivaux invités à voir si l’herbe est moins verte ailleurs

Une commune n’a rien contre l’implantation d’un nouveau pylône pour améliorer la couverture mobile locale. Elle le veut juste moins grand et à un autre endroit. Pour les opérateurs concernés, ce n’est pas faute d’avoir mutualisé.

À Saint-Jean-le-Thomas, commune dans le département de la Manche, Orange est présent sur un pylône. Un courrier a récemment été envoyé à la mairie. Bouygues Telecom, Free et SFR installeront prochainement leurs antennes sur un pylône mutualisé situé 300 mètres plus loin et mesurant environ 40 mètres.

Visant à atteindre une bonne couverture mobile 4G des quatre opérateurs dans la zone, le projet rencontre déjà une opposition de la part de la municipalité. “L’implantation qui nous est annoncée, à l’entrée de notre village patrimoine, station verte, n’est pas concevable”, explique Frédéric Renault, premier adjoint au maire.

Le maire Alain Bachelier assure ne pas être “opposé à ce que les gens aient une communication normale selon les opérateurs”. Il réclame en revanche un autre emplacement que celui prévu sur une parcelle privée, route d’Avranches, sachant que “le plan local d’urbanisme ne permet pas l’implantation sur la parcelle prévue”. Deux autres emplacements ont été étudiés, mais non retenus, alors que l’un permetrait de réduire la hauteur initiale du pylône et de rendre ainsi celui-ci moins visible.

Source : Ouest France