Instable sur le mobile, Orange continue d’étinceler sur la fibre avec des recrutements records

Instable sur le mobile, Orange continue d’étinceler sur la fibre avec des recrutements records

Orange signe un 1er trimestre 2021 solide dans l’hexagone avec 385 000 nouveaux abonnés sur la fibre, un record historique sur les trois premiers mois de l’année. Sur le mobile, c’est une autre histoire.

Une bonne dynamique commerciale, en particulier sur la fibre. Après un quatrième trimestre de haut vol, Orange commence bien l’année 2021. Entre le 31 décembre et le 31 mars, l’opérateur historique annonce ce matin lors de la présentation des résultats financiers du groupe, avoir recruté 385 000 clients sur la fibre, “un record pour un 1er trimestre et un niveau proche du record absolu de +388 000 ventes nettes au 4ème trimestre 2020”, se félicite t-il. Sur un an, le FAI enregistre près de 1,4 million de clients fibre supplémentaires, une progression de 38,9%. Autre motif de satisfaction, 51% de ses ventes FTTH sont de nouveaux clients, le reste provenant des migrations. Sur l’ADSL, Orange perd 291 000 abonnés de quoi lui permettre toutefois de performer sur le fixe, avec un gain de 94 000 abonnés sur la période, un autre record battu par l’opérateur sur un 1er trimestre.

 

Sur le mobile, l’opérateur historique se montre plus instable mais reste dans le vert commercialement. Avec 32 000 ventes nettes, les contrats mobile (hors M2M) “ont bien résisté compte tenu d’un environnement compétitif très actif sur l’entrée de gamme sans que cela ne remette en cause la stabilité des prix sur les offres principales”, explique Orange. En comparaison, l’opérateur a recruté 87 000 nouveaux clients lors du quatrième trimestre et en a perdu 58 000 lors du premier trimestre 2020. Difficile de trouver un rythme de croisière tant le marché est compétitif et la concurrence agressive, sa base totale s’élève aujourd’hui à 19,7 millions d’abonnés avec forfait.

 

Autre facteur à prendre en compte, la crise sanitaire mais encore une fois l’opérateur s’en sort sans trop de dégâts. “Le 1er trimestre 2021 a continué d’être affecté par des mesures de restriction sanitaire, avec notamment la fermeture d’environ un tiers de nos boutiques représentant 40% de nos ventes. Malgré cette base comparable défavorable par rapport à un 1er trimestre 2020 encore peu impacté par la crise sanitaire, Orange France affiche une baisse très limitée de son chiffre d’affaires, qui aurait même été quasiment stable hors contre-effet des promotions sur les offres de lecture numérique.” Ses revenus s’élève à 4,404 milliards d’euros sur la période. Les chiffres d’affaires services Mobile et fixe sont tous deux en hausse, respectivement de 1 et 1,6%.