Free Mobile : pour ne pas être écartée du projet, une commune a préféré accompagner l’installation d’une nouvelle antenne

Free Mobile : pour ne pas être écartée du projet, une commune a préféré accompagner l’installation d’une nouvelle antenne

Une commune voulait avoir son mot à dire dans un projet d’antenne-relais de Free. Elle a trouvé un nouvel emplacement pour le pylône et y a convié les autres opérateurs.

Durant l’été 2020, la maire de Savenay, en Loire-Atlantique, a découvert un dossier d’information de la part de Free. Souhaitant améliorer sa couverture réseau mobile, l’opérateur comptait ainsi installer un pylône sur un terrain situé route du Lac. “L’emplacement initial retenu par Free étant privé, la commune disposait de peu de marge de manœuvre pour s’opposer à cette implantation“, relate le maire Michel Mézard, ajoutant que “seul le motif de non-conformité au règlement du Plan local d’urbanisme, à l’instruction de la déclaration préalable de travaux, aurait pu être retenu, car l’implantation était prévue dans une coulée verte, à proximité d’habitations”.

Acteur plutôt que spectateur

La municipalité a donc décidé d’accompagner Free dans la recherche d’un autre emplacement, conforme aux PLU et répondant aux contraintes de l’opérateur. “Nous avons préféré être acteurs, plutôt que de subir une nouvelle implantation”, explique Patrick Corbel, adjoint à l’Urbanisme, à l’énergie et au numérique. Et d’ajouter que “l’emplacement retenu est situé à la Gagnerie-du-Prince-Bois, à proximité du stade Éloi-Ménélec. L’habitation la plus proche se trouve à plus de 200 mètres et l’impact paysager sera faible”. Les travaux débuteront d’ailleurs au cours du quatrième trimestre 2021 en vue d’une mise en service en janvier 2022.

La mutualisation pour limiter le nombre de sites

La municipalité est allée plus loin encore, avec pour objectif d’optimiser la nouvelle infrastructure et de limiter le nombre de sites d’antennes sur la commune (elle en compte 4 actuellement). Elle a sollicité les autres opérateurs pour qu’ils y installent leurs propres antennes et a obtenu une réponse favorable d’Orange.

Source : Ouest France