Free Mobile : une maire dénonce la double peine dans sa rixe avec l’opérateur

Free Mobile : une maire dénonce la double peine dans sa rixe avec l’opérateur

La commune s’opposait à l’implantation d’une antenne-relais Free Mobile. Non seulement, elle a dû revoir sa position et doit à présent dédommager l’opérateur de Xavier Niel.

Le 8 juillet 2019, Free avait fait part de son projet d’implanter une antenne-relais à Civrieux-d’Azergues. Le 16 septembre suivant, Marie-Pierre Teyssier, maire de cette commune du Rhône, faisait part de son refus. L’opérateur s’était alors tourné vers un propriétaire privé pour installer son équipement, ce qui avait provoqué la colère de l’élue et débouché sur une procédure devant la justice administrative. Le 16 janvier 2020, la justice avait annulé l’arrêté empêchant l’installation de l’antenne, jugeant qu’“en réalité, s’il y a un élément qui caractérise le milieu dans lequel le projet est destiné à venir s’implanter, c’est bien son absence d’intérêt esthétique et architectural”.


L’antenne de la discorde (crédit photo : Jean Luc TORREQUADRA)

Et c’est pas fini

En effet, la commune doit non seulement composer avec l’antenne-relais, installée en septembre 2020, mais également dédommager Free. La justice l’a en effet condamné, le 11 mars 2021, à verser 1 400 euros à l’opérateur au titre des frais de justice. De quoi faire bondir la maire. “Il s’agit pour la commune d’une double peine, car elle subit, par un premier jugement, l’installation de cette antenne sans concertation, mais, en plus, le budget communal est impacté par cette nouvelle décision”, déplore l’élue. Elle dénonce un opérateur qui est passé en force et remet en cause le dispositif judiciaire dans ce genre de cas. “Je déplore que Free n’ait pas accepté la négociation. L’opérateur savait par avance qu’il était le plus fort. Je suis triste de constater que les cabinets d’avocats parisiens, qui ne connaissent même pas la configuration des lieux, puissent défendre de tels agissements. Je trouve aussi que le tribunal administratif a statué bien rapidement”.