Une maire exprime sa colère face à une antenne-relais Free “hideuse”

Une maire exprime sa colère face à une antenne-relais Free “hideuse”

Une maire n’en voulait pas et exprime sa colère face à une antenne-relais Free qu’elle juge “hideuse”.

Retour en juillet 2019, à Civrieux-d’Azergues, dans le département du Rhône. Free annonce son intention d’implanter une antenne-relais. Quelques mois plus tard, en septembre, Marie-Pierre Teyssier, maire de la commune, fait part de son refus. 

Faute d’entente entre les deux parties, l’affaire sera portée devant la justice administrative qui donnera, en janvier 2020, raison à l’opérateur. “En réalité, s’il y a un élément qui caractérise le milieu dans lequel le projet est destiné à venir s’implanter, c’est bien son absence d’intérêt esthétique et architectural”, avait alors indiqué le tribunal, en réponse aux griefs concernant l’aspect esthétique de l’installation. L’arrêté empêchant l’installation de l’antenne s’était ainsi retrouvé invalidé et la maire renvoyée dans les cordes.

L’antenne de la discorde (Crédit photo : Le Progrès)

À l’occasion d’un conseil municipal qui s’est déroulé jeudi dernier, le dossier a été remis sur la table. La raison ? Malgré l’opposition, l’antenne a été bel et bien été installée, sur une parcelle de terrain privé. Marie-Pierre Teyssier ne cache pas sa colère, dénonçant l’absence de “concertation avec les pouvoirs”, le “peu de moyens de défense face aux cabinets d’avocats de cette société (NDRL : Free) qui sont habitués à ces dossiers”.

Pour autant, Marie-Pierre Teyssier n’entend pas en rester là, se disant en “colère et déterminée” face à une “construction hideuse”. “Le conseil municipal et moi-même sommes décidés à participer à un projet d’association en cours pour la défense de notre environnement et de notre patrimoine”, a-t-elle indiqué.

Source : Le Progrès