FTTH : Xavier Niel balance sur la concurrence

Suite des rencontres entre Xavier Niel et les différents sites communautaires d’Alice (NDLR : les 3 sites communautaires ont été rencontrés séparement). C’est AliceBox News qui rend compte cette fois ci de sa visite et rapporte les propos de Xavier Niel concernant le déploiement de la fibre, chez Free bien sur, mais également chez Orange, Numéricâble et Neuf Cegetel

AliceBox news : Concernant la fibre optique, Free a commencé à déployer son réseau dans plusieurs villes de France. L’offre commerciale a été retardée pour fin 2009. Orange a de même retardé le lancement de son offre commerciale de 1 à 2 ans. Les abonnés Alice bénéficieront-ils d’une offre Fibre optique ?

X. Niel :On a tous des intérêt différents dans la fibre optique. Chaque opérateur a des problèmes différents.

Le problème d’Orange, c’est que dans les grandes villes, telles que Paris, Alice + Free sont très très loin devant Orange en terme d’abonnés. Free tout seul, dans Paris intra muros, est déjà devant Orange en terme d’abonnés.
Le problème pour Orange, c’est de reprendre les parts de marché perdues sur ces villes-là. Le pari d’Orange était de penser que la fibre optique allait lui permettre de récupérer ces parts de marché. C’est faux, les gens ne veulent pas de la fibre optique d’Orange parce que quand ils ont un rejet d’Orange, ils l’ont globalement. Donc c’est un échec. Orange dit : si je n’ai pas de demande, j’arrête d’investir dans la fibre optique. Orange a investi 120 millions d’euros pour 12.000 abonnés, soit 10.000 € par abonnés. Il faut 12 ans pour les récupérer (pour un abonnement de 45 €).

Neuf / Vivendi ont une volonté d’opérateur sur le fixe proche du mobile, ils veulent dégager un max de cash. Pour eux, le sujet est "on en fait si on est obligé, sinon on n’en fait pas".

Vous avez ensuite le cas de Numericable, qui lui pour moderniser son réseau a l’obligation de mettre un peu de fibre au milieu de son réseau et qui ne fait ni plus ni moins que de l’ADSL puisque ce qu’il amène chez l’abonné c’est du coaxial. Comme il amène la fibre un petit peu plus loin, il offre un petit peu plus de débit, mais il est tout de suite limité. Il n’est pas différencié au niveau des offres, ça reste un débit limité.

Derrière vous avez le cas de Free, qui est un cas différent : Quand on met de la fibre optique, ça reste la même offre et on économise les 10 € qu’on verse à France Télécom par mois. Nous avons une volonté d’aller le plus vite possible dans les endroits où l’on est bon en parts de marché. On n’en a aucune envie dans les endroits où on n’est pas bon. Mais sur Montpellier, Toulouse, Valenciennes, à Lyon, à Marseille, on a déposé la fibre optique. Mais là où on a été naïfs, c’est de penser que ça va vite. Le problème c’est que ça va lentement quand on creuse des trottoirs. Après le prix on s’en moque puisqu’une fois que c’est posé c’est une économie de 10 € par abonné. Comptablement, en cash c’est une bonne nouvelle.

Retrouver l’intégralité de cet entretien sur AliceBox News

Source : PCInpact