Jaguar Network : le fer de lance de Free Pro poursuit son développement avec ambition

Jaguar Network : le fer de lance de Free Pro poursuit son développement avec ambition

La filiale B2B d’Iliad continue de placer ses pions en région et prévoit de créer 1000 emplois locaux d’ici 2024.

Avec le lancement ses offres pro de Free sur le marché des entreprises, Jaguar Network souhaite booster son développement. Pas moins d’un millier d’emplois locaux seront créer à l’horizon 2024 pour permettre à Free Pro de grandir, a fait savoir la semaine dernière son fondateur Kevin Polizzi, également à la tête de Free Pro.

A court terme, “alors que nous sommes passés de 100 à 300 collaborateurs en 15 mois au niveau national, nous devrions atteindre les 500 salariés dans les deux ans, et les 200 nouveaux collaborateurs seront majoritairement embauchés dans les villes où nous nous installons. Il est temps pour nous de recruter des compétences dans les régions sans avoir à les rapatrier à Paris ou Marseille”, explique aujourd’hui dans les lignes de La Tribune, Jean-Christophe Allaire, directeur de la stratégie de développement de Jaguar Network.

Depuis 20 ans, cette société rachetée en 2019 la bagatelle de 100 millions d’euros par Iliad, conçoit des infrastructures réseau, fibres noires, FTTO etc, avec la volonté de relier physiquement des sites dispersés géographiquement. L’opérateur et hébergeur dispose actuellement d’un réseau de 130 000 km de fibre privée et de plusieurs centres de données.

Ambitieux, Jaguar Network poursuit actuellement son développement en région. Déjà présent à Paris, Lyon, Marseille, Sophia-Antipolis et Nantes, la filiale B2B du groupe Iliad, vient d’ouvrir une agence à Bordeaux. Les raisons sont multiples et stratégiques, la préfecture de la Gironde dispose d’une infrastructure de fibre noire fixe et d’un réseau mobile 5G sans oublier qu’elle constitue un point d’arrivée de câbles sous-marins. Jaguar Network est d’ailleurs présent dans deux data centers à Bordeaux, l’opérateur est aussi en discussion avec Equinix qui déploie son premier centre de données. Et dans cet élan, il n’exclut pas d’en construire un.

Jaguar Network a aussi d’autres cordes à son arc. Au début du mois, l’opérateur a officialisé une collaboration avec Alcatel Submarine Networks, division de Nokia spécialisée dans la conception, la pose et la maintenance de câbles sous-marins en fibre optique. ASN lui a ainsi fait ainsi appel pour l’intégralité de ses opérations cloud et télécom sensibles. Jaguar Network a repensé, redondé et sécurisé le réseau télécom de l’entreprise qui relie ses sites en Europe. La filiale d’Iliad souhaite ainsi démontrer  “sa capacité à se positionner, dans la compétition face aux GAFA, comme un partenaire stratégique pour accompagner les grands comptes dans leur transformation numérique”.