Face à Netflix, Prime Video et Disney+, OCS revendique 3 millions d’abonnés

Face à Netflix, Prime Video et Disney+, OCS revendique 3 millions d’abonnés

OCS résiste encore et toujours aux concurrents américains.

Lancée en 2008, la chaîne payante d’Orange a de nouveau passé l’hiver. Dans un marché où les gros acteurs se multiplient, avec des moyens conséquents comme notamment le très récent Disney+ qui, en un peu plus d’un an, a engrangé 100 millions d’abonnés dans le monde.

 “Nous avons aujourd’hui 3 millions d’abonnés” affirme Christian Bombrun, le président d’OCS. Ce dernier explique également la crainte causée par l’arrêt d’une série phare du catalogue d’Orange Ciné Séries : Game of Thrones. Finalement OCS est resté “au même niveau qu’à la fin de la série. Nous pourrions nous dire : dommage de ne pas dépasser ce pic, mais nous sommes contents d’en être là“. Si les confinements ont profité à OCS, comme à tous les acteurs du streaming, son prix reste cependant supérieur à celui de certains concurrents américains, comme Netflix et Disney+, mais plus abordable que Canal+.

La différence entre les géants américains et le service français réside en deux points. Tout d’abord, comme Canal+, Orange respecte les obligations de financement du cinéma français et a donc une place de choix dans la chronologie des médias (première diffusion télé 6 mois après la sortie en salle). Sur ce point, un futur décret devrait permettre aux américains de diffuser plus tôt les films sortis en salle, moyennant une contribution au cinéma.

Mais le changement est aussi au niveau du fonctionnement du catalogue : “Netflix a une base algorithmique. Notre programmation est thématique avec un choix éditorial, même si nous avons, nous aussi, un algorithme ” explique le directeur général du service.

La chaîne affirme diffuser quelques 1000 films par an et avoir 2000 heures de séries disponibles sur sa plateforme. La chaîne n’est cependant toujours pas rentable, et bénéficie surtout de son deal d’exclusivité pour la diffusion des productions HBO en France. « Le contrat avec HBO est très important pour nous, quantitativement et qualitativement, glisse le président d’OCS. Il n’arrive pas à expiration en 2021, mais bien plus tard. Pour plusieurs années encore, il est peu probable que HBO lance son service en France. » Ce contrat permettra par exemple à la chaîne de diffuser en exclusivité TV la version “Zack Snyder’s Cut” du film Justice League.

Source : Challenges (version papier)