Free explique sa forte perte d’abonnés sur le mobile à la fin de l’année 2020

Free explique sa forte perte d’abonnés sur le mobile à la fin de l’année 2020

En marge de la présentation de ses résultats annuels, l’opérateur de Xavier Niel est revenu sur sa perte d’abonnés importante sur le mobile durant le dernier trimestre de 2020. La faute notamment à une mesure prise durant les confinements.

Free Mobile “n’a pas été distancé en 2020“, soutient sans ambages le directeur général d’Iliad, Thomas Reynaud. Interrogé ce matin par Univers Freebox lors d’une conférence de presse à propos des performances de l’opérateur en terme de recrutement, celui-ci affirme qu’il n’y a pas matière à s’inquiéter.

Si on regarde l’ensemble de l’année, l’important c’est de faire croître notre base d’abonnés 4G“, affirme-t-il. La priorité est donc toujours l’acquisition d’abonnés à forte valeur, ceux souscrivant à son forfait à 19.99€. Un pari réussi, puisque l’opérateur enregistre un gain de 386 000 abonnés nets sur ses forfaits 4G/5G illimités en 2020, dont 60 000 durant les trois derniers mois de l’année.

Le quatrième trimestre est “habituellement le moins performant en terme commercial” explique Thomas Reynaud. La raison évoquée est la forte présence publicitaire de ses concurrents, lorsque Free se met plus en retrait. 

En effet, en fin d’année 2019, l’opérateur recrutait 17 000 nouveaux abonnés mobile mettant fin à une hémorragie de deux ans, contre 152 000 pour Bouygues Telecom, 196 000 pour SFR et 47 000 pour Orange. En 2018, la tendance était la même : Free perdait 94 000 abonnés mobile, quand ses concurrents en gagnaient plus de 100 000 chacun. Et cette année encore, l’opérateur perd donc 100 000 abonnés mobile, quand ses rivaux recrutent à un rythme soutenu. D’un point de vue commercial, la concurrence a distancé l’opérateur de Xavier Niel en particulier lors du quatrième trimestre.

Les abonnés “fragiles”, en impayés, écartés d’un coup au quatrième trimestre

Cette perte d’abonnés a essentiellement été causée par “une régularisation de nos abonnés 0 à 2€ durant le Covid” explique le DG d’Iliad. En effet, une mesure a été prise durant le confinement sur laquelle Free n’a pas communiqué, impactant les performances commerciales de l’opérateur.

Nicolas Jaeger, directeur financier d’Iliad, précise ainsi que Free n’a “pas mis fin aux abonnés qui étaient en impayé, autrement dit les “abonnés fragiles” “et n’a donc “pas coupé ces abonnés sur les périodes de la pandémie“. Durant le quatrième trimestre, la situation de ces abonnés en impayés a été régularisée, entraînant donc une perte de clients. Aucun chiffre n’a cependant été précisé sur le nombre d’abonnés concernés par cette mesure.

Ainsi, les recrutement mobiles de l’opérateur durant les deux précédents trimestres de 2020 sont à relativiser. En effet, si Free avait effectué cette régularisation au fil des exercices, ses performances auraient forcément été plus basses. Sans chiffres précis, difficile d’évaluer à quel point.