Clin d’oeil : privée de réseau, l’équipe municipale sort les talkies-walkies

Clin d’oeil : privée de réseau, l’équipe municipale sort les talkies-walkies

Dans un village situé en zone blanche, l’équipe municipale doit recourir au système D. À défaut d’une couverture réseau convenable, le contact entre le maire et ses collaborateurs est ainsi garanti pour des talkies-walkies.

Situé en zone blanche, La-Roque-sur-Pernes, village de 400 âmes du Vaucluse, cumule les déconvenues avec le réseau fixe comme avec le réseau mobile. La situation a d’ailleurs tendance à exaspérer l’équipe municipale à l’heure du fibrage massif du territoire, du lancement commercial de la 5G et surtout du télétravail devenu la règle.

Talkies-walkies pour l’équipe municipale

“On ne compte plus les coupures de réseau. La dernière fois, à mon domicile, je n’ai rien eu pendant 12 jours”, déplore le maire Joseph Bernhardt. “En ce moment, toutes les réunions importantes se passent en visio, mais je n’ai pas réussi à en suivre une seule jusqu’au bout”, ajoute-t-il. Pour rester joignable, l’édile a ainsi opté pour le talkie-walkie.

“Lors de ces réunions, on a l’impression de regarder Canal +, mais sans décodeur”, indique de son côté une employée de la mairie. Un exemple de déconvenues donné par une élue illustre assez bien la situation : “Pour téléphoner, je suis obligée de monter au dernier étage et de rester dans l’escalier, c’est le seul endroit où je capte”.

Rendez-vous non honorés et arnaques

Joseph Bernhardt pointe du doigt Orange. “Lorsqu’on peut les avoir, les rendez-vous téléphoniques ne sont pas toujours honorés. Il y a quelques mois, un poteau téléphonique a été dégradé dans un accident. Les fils pendent toujours aujourd’hui”, dénonce-t-il.

De son côté, l’opérateur historique explique qu’une “défaillance sur l’alimentation électrique a provoqué de graves problèmes de réseau à La-Roque-sur-Pernes” et “constate une bonne couverture en extérieur des réseaux 3G et 4G”. Et d’ajouter : “En intérieur, dans des mairies anciennes, aux murs épais, les signaux passent parfois moins bien, mais il est possible d’installer des répétiteurs. On s’engage en tout cas à prendre contact avec le maire”.

Cerise sur la gâteau. Déjà privée de réseau, la commune a récemment été victime d’une arnaque. “Ma femme a reçu un appel d’une personne se présentant comme technicien Orange, mais il appelait en fait du Rwanda. On a reçu une note téléphonique de plus de 150 euros”, souligne le maire.

Bientôt le bout du tunnel grâce à SFR et Free ?

La fibre optique que devait installer SFR à partir de fin 2020 et qui aurait permis d’améliorer la situation a malheureusement pris du retard. “Pour la fibre, SFR a terminé la partie enfouie. Reste l’aérien, mais ils vont devoir notamment changer 30 poteaux en très mauvais état sur la route départementale entre La Roque et Saint-Didier”, souligne l’édile. Quant au réseau mobile, un mieux pourrait venir des discussions avec Free. “J’ai aussi été contacté par Free pour installer une antenne pour la téléphonie mobile, le dossier doit être étudié dans les prochaines semaines”, explique le maire.

Source : La Provence (papier)