Free revoit à la hausse ses objectifs sur la fibre et le mobile

Free revoit à la hausse ses objectifs sur la fibre et le mobile

En pleine croissance en France et en Italie, Iliad décide d’avancer ses objectifs de déploiements.

“2020 est également une année record en termes de déploiement réseaux. Tous les objectifs de déploiement ont été revus à la hausse en France et en Italie”, informe ce matin Iliad, maison-mère de Free, à l’occasion de la présentation de ses résultats annuels.

Sur la fibre, l’opérateur recrute à tour de bras et déploie à vitesse grand v. Son réseau FTTH atteint à fin 2020 le chiffre “record” de 19,9 millions de prises commercialisables en France. “En un an, ce sont 6 millions de foyers supplémentaires qui peuvent accéder à la Fibre Free”, se félicite l’opérateur. Cette performance le conduit à revoir son objectif à la hausse en visant désormais 30 millions de prises raccordables dès 2022, contre 2024 initialement. Après avoir passé le cap des 2,8 millions d’abonnés FTTH fin 2020, l’opérateur revoit ses ambitions à la hausse aussi sur ce point, avec un objectif avancé d’un an de 5 millions de clients en 2023.

Si les recrutements mobiles de l’opérateur sont positifs en 2020 malgré un quatrième trimestre dans le rouge, Free Mobile cravache sur le déploiement de son réseau 4G en déployant pour la seconde année consécutive, le plus de sites 4G parmi ses rivaux. L’opérateur avance ainsi son objectif d’un an à plus de 25 000 sites en 2023, il en compte actuellement environ 19 700.

Idem en Italie où Iliad se donne comme nouvelle ambition de disposer de 8 500 sites actifs à fin 2021 contre 6 115 sites fin 2020. Dans le même, son objectif de 10 000 à 12 000 sites à fin 2023 a été avancé d’un an.