Free désormais seul candidat officiellement déclaré pour la licence 3G

Si Iliad/Free avait été le seul à déposer un dossier en vue de l’obtention de la 4ème licence 3G en octobre dernier, Numéricâble s’était également montré intéressé par cette dernière. Mais visiblement, ce n’est désormais plus dans les intentions du câblo-opérateur comme l’indique Pierre Danon, le PDG de Numéricâble, dans la revue quotidienne « La correspondance de la presse » :

Il n’est plus question en revanche d’envisager de débourser 619 millions d’euros pour la quatrième licence de téléphonie mobile de troisième génération (3G), comme l’avait pourtant réitéré M. DRAHI au printemps. Le gouvernement décidera à l’automne s’il divise ou non les fréquences disponibles en plusieurs blocs, mais M. DANON ne s’est pas montré beaucoup plus empressé pour cette solution-là. "On a déjà beaucoup sur notre assiette", a-t-il dit. "Ne vous attendez pas à un "big bang" de Numéricâble dans le mobile". "Nous ne sommes pas riches, nous sommes une PME endettée, mais agile et rapide", a-t-il ajouté. Numéricâble-Completel, dont la dette est "de l’ordre de trois milliards d’euros", affiche un chiffre d’affaires supérieur à un milliard d’euros et une valeur d’entreprise de 6,5 milliards.