Clin d’oeil : un village français face à l’invasion d’Elon Musk et ses antennes-relais

Clin d’oeil : un village français face à l’invasion d’Elon Musk et ses antennes-relais

Un village déclare la guerre à Elon Musk et son projet Starlink.

Non au projet Starlink de la première fortune mondiale, au nom de l’agriculture et du lait. Dans l’optique d’éradiquer les zones blanches partout dans le monde, Elon Musk, fondateur de Tesla et de SpaceX souhaite implanter une station terrestre à Saint-Senier-de-Beuvron dans la Manche, un petit village de 350 âmes. La raison, la fibre optique est déjà déployée et sa localisation apparaît comme idéale afin d’arroser en internet très haut débit par satellite le quart Nord-Ouest de l’hexagone. L’infrastructure servirait de relais à son armada de satellites. Au total, l’installation pourrait comprendre neuf antennes de 2,86 m de haut réparties sur 400 m², rapporte Ouest-France.

Seulement, le maire de la commune assure ne pas avoir été informé. Finalement, le conseil municipal s’est prononcé contre en novembre. De leur côté, les habitants s’opposent aujourd’hui à ce qu’ils considèrent comme une invasion : “On n’a pas choisi la campagne pour s’installer dans une station de télécommunication”, s’insurge une riveraine dans un reportage de TF1. “Il n’y a pas mal d’exploitations localement et on sait très bien que les ondes peuvent avoir des effets très négatifs sur la production, notamment le lait”, enchérit pour sa part une éleveuse. Le géant américain aurait fait appel à une société française pour acquérir les terrains mais aussi pour mener à bien le projet. 

Le nombre de satellites de SpaceX en orbite s’élève actuellement à 1 145 appareils, c’est la constellation la plus importante de l’histoire.