Test du Oppo Reno4 Z disponible chez Free Mobile : un smartphone élégant, mais incomplet

Test du Oppo Reno4 Z disponible chez Free Mobile : un smartphone élégant, mais incomplet

Positionné sous la barre des 400 euros, l’Oppo Reno4 Z met en avant quelques atouts comme sa compatibilité avec la 5G, son écran offrant un taux de rafraîchissement 120 Hz et son quadruple capteur photo. Voici nos impressions après une semaine en sa compagnie.

 

Avant de passer au test, rappelons les principales caractéristiques de l’exemplaire qui nous a été fourni par Oppo et que l’on trouve en ce moment à 329 euros dans la boutique Free Mobile grâce à une réduction de 50 euros :


Fiche technique du Oppo Reno4 Z : les caractéristiques


-   Processeur : octa-core jusqu’à 2,0 GHz (chipset Dimensity 800)

-   Mémoire vive : 8 Go en LPDDR4x


-   Écran : dalle IPS 6,57 pouces
avec une définition FHD+ (2 400 x 1 080 pixels) et un taux de rafraîchissement jusqu’à 120 Hz

-   Audio : son sortant uniquement de la tranche inférieure

-   Stockage : 128 Go en UFS 2.1 (non extensible par carte MicroSD)


-   Deux logements Nano-SIM accessibles depuis un tiroir de la tranche gauche

-   Compatibilité 4G : support des bandes 1/2/3/4/5/7/8/12/17/18/19/20/26/28/38/39/40/41/66

-   Compatibilité 5G : support des bandes 1/3/5/7/8/20/28/38/40/41/77/78


-   Quadruple capteur photo au dos (organisation en carré) : 48 + 8 + 2 + 2 Mégapixels
(principal + ultra grand-angle + portrait + portrait)

-   Double capteur photo à l’avant : 16 + 2 Mégapixels dans un double poinçon en haut à gauche
(principal + portrait)


-   Prise casque 3,5 millimètres : oui (tranche inférieure)

-   Connectique de charge : USB-C (tranche inférieure)

-   Support Wi-Fi : version 5 (802.11ac)

-   Connectivité Bluetooth : version 5.1

-   NFC : oui


-   Batterie : 4 000 mAh non amovible

-   Recharge filaire : support de la charge 18 Watts (bloc 9V/2A inclus dans la boîte)

-   Recharge sans-fil : non


-   Système d’exploitation : Android 11 avec l’interface ColorOS 11.1


-   Solutions de déverrouillage : reconnaissance faciale avec le capteur photo frontal
ou lecteur d’empreintes digitales sur la tranche droite

-   Patchs de sécurité installés durant notre test : décembre 2020


 

Une sensation de finesse et de légèreté

Visuellement, l’Oppo Reno4 Z est plutôt agréable avec son design tout en finesse, ses tranches couleur métal et son bloc photo arrière bien intégré.

En main, la douceur des matériaux et le poids raisonnable offrent une belle sensation. Pour revenir au bloc photo arrière, sa faible épaisseur ne gêne pas trop sous le doigt. Son positionnement excentré rend toutefois instable le smartphone posé sur la table. Un aspect fort heureusement atténué par la coque de protection fournie.

Bref, une première impression plutôt bonne.

Du 120 Hz, mais pas d’AMOLED, un son puissant, mais pas stéréo

Bonne diagonale, définition Full HD+ et taux de rafraîchissement allant jusqu’à 120 Hz, l’Oppo Reno4 Z profite d’un écran sympa sur le papier. Il fait en revanche l’impasse sur la technologie AMOLED avec ses couleurs plus vives et ses noirs plus profonds. Dans les paramètres, il est possible de régler la température d’affichage (par défaut, plus froid ou plus chaud) et la fréquence de rafraîchissement de l’écran (120, 90 ou 60 Hz).

Son clair et puissant avec un début de basses, l’Oppo Reno4 Z fait en revanche l’impasse sur le rendu stéréo. Le son ne sort en effet que de la tranche inférieure. Dommage pour les usages tels que la lecture vidéo ou les jeux vidéo. Côté audio, on a également le mini-jack, au niveau de la tranche inférieure.

Une partie photo pouvant satisfaire le plus grand nombre

L’Oppo Reno4 Z multiplie les capteurs photo, en proposant 4 à l’arrière et 2 à l’avant. À l’usage, rien d’exceptionnel, mais de quoi satisfaire le plus grand nombre, avec un mode nuit qui fait du bon boulot, un mode portrait assez efficace et un ultra grand-angle toujours bienvenu dans certaines situation. Pas de capteur dédié pour le zoom en revanche.

Ci-dessous, une photo en partant de l’ultra grand jusqu’au zoom 5,2x (sans grand intérêt) :

Une photo en intérieur avec du flou d’arrière-plan !

Deux photos de nuit avec leurs versions corrigées par le mode dédié (accessible en bas, tout à gauche, dans l’application) :

Un selfie en extérieur :

5G, 4G 700 MHz et dual-SIM

L’Oppo Reno4 Z profite de la 4G (y compris en 700 MHz) et de la 5G, grâce au chipset Dimensity 800. Il propose également une gestion dual-SIM, grâce à deux emplacements dédiés dans un tiroir de la tranche gauche.

Ci-dessous, des débits en intérieur :

 

Ci-dessous, des débits en extérieur :

Un bon compagnon de jeu

L’Oppo Reno4 Z est un bon compagnon de jeu, avec de bonnes performances (temps de chargé réduits, absence de saccades et bonne fluidité), une chauffe très modérée et un outil pour gérer les notifications durant les sessions de jeu.

Côté benchmarks, Disk Speed indique 218 Mo/s en écriture et 591 Mo/s en écriture pour la mémoire interne. Un bug dans AnTuTu persistant, malgré plusieurs réinstallations de l’application, nous empêchait d’accéder à la partie classement.

Une autonomie moyenne, une charge pas trop longue

La batterie 4 000 mAh permet de passer la journée et de tendre vers une journée et demie, mais guère plus dans le cadre d’une utilisation sans restriction.

Ci-dessous, un exemple d’utilisation : Départ à 17h19 avec 100 % et arrivée le lendemain à 22h22 avec 17 %

-  1 heure et demie de streaming audio avec les écouteurs Bluetooth

-  20 minutes de jeu avec les écouteurs Bluetooth

-  50 minutes de jeu avec le son du smartphone

-  Fonctionnement continu de TousAntiCovid

-  Consultation et alertes Twitter / Gmail

-  Un peu de surf

-  SMS/MMS

-  Photos

-  2 téléchargements d’applications

-  3 mises à jour d’applications

-  Tests de débit

La charge 18 Watts se traduit, de son côté, par des charges en un temps assez raisonnable.

Ci-dessous, un suivi de charge :

-  17h37 : 5 %

-  17h52 : 25 %

-  18h09 : 47 %

-  18h28 : 71 %

-  18h52 : 90 %

-  19h15 : 100 %

Une interface basée sur Android 11

Avec son Reno4 Z, le constructeur fournit de base une interface ColorOS basée sur Android 10. Durant notre test, une mise à jour de 2,9 Go nous a fait passer à Android 11. Nous avions donc un smartphone plutôt à jour sur la partie logicielle.

Nous avions quelques fonctions pratiques déjà vues lors de nos précédents tests de smartphones Oppo incluant notamment :

-  L’écran d’accueil avec ou sans tiroir d’applications

-  L’écran scindé (depuis le multitâche)

-  La fenêtre flottante (depuis le multitâche)

-  La barre latérale avec les raccourcis (glissement de la gélule affichée sur le bord de l’écran)

-  Les gestes sur l’écran éteint (V pour la lampe torche, O pour l’appareil photo)

-  Le mode nuit

-  L’espace de jeux pour retrouver facilement ses jeux et gérer les notifications durant les parties

On a quelques applications préinstallées dans le cadre de partenariats commerciaux, parmi lesquelles Facebook et WPS Office. Le fabricant a également intégré Oppo Relax qui diffuse des sons relaxants. Pourquoi pas.

Concernant la sécurité enfin, nous avions les patchs de décembre 2020 (grâce à une mise à jour, avant celle menant vers Android 11) et des solutions de déverrouillage (reconnaissance faciale et d’empreintes digitales) fonctionnant à merveille. Rien à redire de ce côte-là.


VERDICT

Finition soignée, compatibilité 5G, écran fluide, gestion dual-SIM, connectique mini-jack, charge pas trop longue et partie logicielle à jour pas alourdie de logiciels préinstallés, l’Oppo Reno4 Z a quelques arguments à faire valoir pour un smartphone à moins de 350 euros. Il lui manque toutefois différentes choses comme l’extension MicroSD et le son stéréo. La partie photo aurait mérité mieux que des capteurs 2 Mégapixels à foison. Quant à l’autonomie, elle n’est pas folle.