C’est officiel, l’Arcep a une nouvelle présidente à sa tête

C’est officiel, l’Arcep a une nouvelle présidente à sa tête

Laure de la Raudière remplacera bien Sebastien Soriano à la tête du régulateur des télécoms. La députée a été approuvée par la Commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale et du Sénat.

Une première depuis la création de l’Arcep, l’autorité sera en effet dirigée par une femme. Laure de la Raudière, députée Agir d’Eure-et-Loire a été entendue hier par le Sénat et adoubée à une écrasante majorité avec 13 voix contre 1, après un passage devant l’Assemblée et sa proposition au poste par le président de la République en début janvier.

Devant les sénateurs, la nouvelle présidente du gendarme des télécoms a affirmé vouloir prendre en main “dès le mois de février” le dossier du déploiement de la fibre optique, avec “une approche de terrain” pour régler les problèmes rencontrés.

La 5G a évidemment été abordée, avec la promesse d’un suivi de près du déploiement d’Orange, Free, Bouygues Telecom et SFR. Autre point d’engagement concernant le déploiement des réseaux fixes et mobiles, celle de prendre “en compte l’empreinte carbone“. L’ex-cadre de France Telecom veut “prendre en compte l’ensemble des aspects du sujet” tout en poursuivant “des objectifs ambitieux de développement du territoire et de l’innovation”.

Une nomination que n’apprécie pas Xavier Niel, ayant déjà vivement critiqué le choix d’une personne ayant travaillé chez l’un des opérateurs (dans ce cas France Telecom). Pour Xavier Niel le secteur des télécoms “ a besoin d’un homme ou d’une femme qui connaisse aussi bien les télécoms que Laure de La Raudière mais qui n’ait pas travaillé dans le secteur, ça serait mieux”. Face aux critiques et aux soupçons de conflits d’intérêts potentiels, la députée a déjà assuré son impartialité, jugeant que son expérience au sein de France Telecom était surtout un atout lui ayant permis “d’acquérir l’expertise nécessaire à la compréhension du secteur des télécommunications

Source : Les Numériques